Biocarburants, le modèle CASI permettra-t-il d’aboutir aux objectifs ?

Article de Frédéric Robert de l’Asbl ValBiom, paru dans le Bioénergie International n°25 de mai 2013 et d’origine dans le magazine Renouvelle de mars 2013, édité par l’association APERe.

Conversion de prairie en culture oléagineuse, photo Frédéric Douard

L’association wallonne ValBiom a publié en janvier 201 3 une prise de position en réaction à la proposition d’amendement de la Commission européenne sur la Directive Energies renouvelables. En résumé, ValBiom propose de « supprimer la limitation à 5 % des biocarburants conventionnels » et dans le même temps de reconsidérer les «bonus» proposés pour les biocarburants avancés sur base du modèle CASI (Les CASI, pour Changements d’Affectation des Sols Indirects: ce sont des changements dus à l’installation d’une culture énergétique à la place d’une culture alimentaire qui sera alors déplacée vers des terres qui ne sont actuellement pas cultivées. Si ces écosystèmes étaient riches en carbone, leur mise en production provoquerait des émissions de gaz à effet de serre supplémentaires, ce qui réduirait sensiblement à court terme l’intérêt même de la culture énergétique du point de vue bilan carbone). Frédéric Dupont explique la proposition de ValBiom à Jean Cech, journaliste pour le magazine Renouvelle.

Jean Cech : Cette proposition d’amendement de la Commission européenne ne va pas être simple à mettre en pratique…

… pour lire la suite, consulter le Bioénergie International n°12 de mai 2013 ou le magazine Renouvelle de mars 2013.

1 réponse
  1. 7 février 2014

    […] Biocarburants, le modèle CASI permettra-t-il d’aboutir aux objectifs ? […]