Rendre accessibles les foyers améliorés aux familles kenyanes

Foyer Envirofit Jiko, photo du projet Paradigm

Après le succès d’un accord novateur pour fournir des solutions solaires aux femmes du Kenya rural, GVEP International a été à nouveau partenaire de WEDI (Women Enterprise Development Institute), L’institut de développement de l’entreprenariat féminin, cette fois-ci pour aider à apporter des solutions de cuisson.

Dans certaines parties du monde où les denrées  énergétiques sont abondantes et facilement accessibles, cela peut être aisé de considérer les actes quotidiens comme allant de soi : recharger le téléphone en le branchant dans la prise la plus proche, allumer la lumière pour mieux voir ou préparer le dîner familial. Cette dernière activité, la cuisine, en particulier, est une activité où le manque d’énergie moderne est un poids qui peut être difficile à comprendre si cela n’est pas votre quotidien. Dans la plupart des villes rurales et villages à travers l’Afrique de l’Est, le foyer traditionnel avec trois blocs de pierres est le moyen utilisé le plus courant pour cuisiner, bien que cela comprenne une efficacité énergétique moindre, avec une consommation excessive et un risque potentiel pour la santé.

Poursuivant ses efforts pour accélérer l’accès à l’énergie moderne, GVEP International – à travers son Programme de – Liens Financiers – s’est engagé dans un accord tripartite avec WEDI (Institut du développement de l’entreprenariat féminin) et Paradigm Kenya pour faciliter l’achat de fourneaux de cuisson améliorés aux femmes vivants dans les parties rurales du Kenya. Basée dans la ville de Karatina, WEDI est une holding qui gère des fonds d’épargne et de crédits d’associations (ASCAs : Accumulation of Savings and Credit Associations). Actuellement, WEDI dirige un total de 800 Ascas dans différentes régions du pays. Les objectifs principaux des groupes sont de mobiliser leurs propres ressources afin essentiellement d’accorder des prêts  à leurs membres dans le but de gagner en indépendance vis-à-vis des donations et de créer leur propre capital pour le développement socio-économique. WEDI a aussi un projet qui permet de présenter aux groupes différents produits qui peuvent être achetés par des membres grâce à leurs économies.

Paradigm Kenya, partie tierce dans cet accord, est une filiale du projet Paradigme, une société internationale à responsabilités limitées qui fournit des solutions énergétiques adaptées aux foyers hors-réseau pour les ménages en bas de la pyramide des pays en développement. Opérant depuis Septembre 2010, Paradigm Kenya fabrique et vend des fourneaux de cuisine efficaces aux ménages en zones rurales et péri-urbaines du Kenya à tarifs préférentiels.

Le but de cet accord est de faciliter l’accès à l’énergie aux femmes vivant dans les zones rurales du Kenya. C’est une vente coopérative et un effort marketing utilisant les divers fours de cuisson de Paradigm, les réseaux de GVEP International et de WEDI afin de créer de nouvelles opportunités pour le marché local. Sous cet accord, le rôle de Paradigme inclut l’approvisionnement de fours de cuisson  énergétiques à WEDI, qui à son tour fournit les réchauds aux utilisateurs finaux qui sont des membres de WEDI ou des entrepreneurs du domaine de l’énergie. Ils acceptent  des commandes basées sur une mise de fond de 30% reçus de WEDI et veillent à ce que les fourneaux soient fournis une fois que l’argent est reçu. Les 70% restants sont payés sous 90 jours à travers trois versements mensuels égaux. De plus, Paradigm forme les  équipes de WEDI sur l’utilisation correcte des fourneaux, le service de dépannage et les solutions de garanties.

James Mwiiri de Paradigm Kenya explique, “C’était un accord intéressant pour nous pour diverses raisons. Nous travaillons avec un réseau de distributeurs et certains ont de la difficulté à payer en avance, la garantie GVEP apporte une solution. En outre, nous sommes capables d’atteindre un marché plus large à travers les membres du réseau WEDI et l’expansion de l’opération est intéressante et bonne pour le développement du business. » Il ajoute aussi que la valeur et le bénéfice pour l’utilisateur final correspond à la philosophie de Paradigm. « L’efficacité des cuisinières permet aux utilisateurs d’économiser jusqu’à 50% de fuel” dit James. « Cela signifie qu’il faut moins de combustible et moins de temps pour le collecter. Les clients apprécient également la portabilité – quelque chose qu’ils ne peuvent pas obtenir facilement avec trois blocs de pierre et les fourneaux réduisent également les émissions toxiques de 75%. »

Les engagements de WEDI comprennent la formation de ses collaborateurs, la distribution des fourneaux à ses membres entre 1,700-2,600 KES (20-30 dollars américains) en fonction du type de cuisinière,  la gestion du remboursement du groupe ainsi qu’une tenue précise des livres de comptes. En plus de cela, WEDI reçoit aussi 50 KES pour chaque fiche carbone remplie. « Notre relation avec GVEP a été bonne et efficace », précise Jamleck Mugo, le Directeur de WEDI. « Nous donnons plus de pouvoir aux femmes et nous sommes réceptifs aux opportunités pour pousser l’objectif plus loin. » En rejoignant cet accord, nous avons guaranti à nos membres l’accès aux fours de cuisson. Ce qui nous a encouragé à les rejoindre, c’est le succès que nous avons eu jusqu’à maintenant avec un accord similaire passé avec GVEP concernant les lampes solaires.» Entre septembre 2012 jusqu’à ce jour, WEDI a vendu approximativement 1,700 cuisinières améliorées – un mélange de Jiko Poa, Envirofit M500, Envirofit G3300 et l’Easy stove.

Outre avoir rassemblé tous les partenaires, le rôle de GVEP dans cet accord a été de signer un partenariat où GVEP s’engage à couvrir 50% des frais de fourneaux achetés par  WEDI, qui prend en charge 20% des autres coûts en cas de problème.  Dans cas-là, Paradigm est capable de couvrir les fonds de garanties placés par le programme d’Accès au Capital de GVEP. « Cuisiner est une activité quotidienne et une nécessité, donc une demande pour de tels fourneaux existe », reconnaît Phyllis Kariuki, la Spécialiste financière de GVEP. « Le défi pour la plupart des utilisateurs ruraux est l’accessibilité et la disponibilité de ces produits, ce qui explique pourquoi de tels accords peuvent avoir un impact sur ces communautés. Parce que les utilisateurs finaux sont encouragés à économiser et ont des facilités de paiement, cela écarte l’idée que l’accord se fait par l’aumône. »

Lydia Mugo, membre de WEDI, vient d’Embu, dans le Kenya central et a acheté un fourneau au groupe l’année dernière.  Elle a d’abord utilisé une pierre de feu traditionnelle pour cuisiner les plats familiaux, mais a aussi expérimenté les cuisinières classiques. Vers la fin de 2012, Lydia a découvert diverses cuisinières améliorées offertes au groupe de femmes qui fait partie du réseau WEDI. « J’ai acheté ma cuisinière, comme c’était facile pour moi de payer en plusieurs fois plutôt que de tout payer en une fois », déclare t-elle. « J’ai remarquée plusieurs choses ; cela nécessite moins de bois qu’avec un autre Jiko (cuisinière en Kiswahili) que j’ai déjà utilisé, cuisiner prend moins de temps et j’arrive à mieux me concentrer sur d’autres choses. Je me suis servie d’autres Jikos dans le passé mais je préfère celui-là. » Elle confie que le coût total d’une cuisinière est excessif pour la plupart de ses homologues ruraux, mais quand le prix est cassé, l’accessibilité devient plus facile. « Je suis très contente de mon Jiko et quand c’est possible, j’encourage les autres femmes à en acheter pour les avantages qu’il présente. »

Pour en savoir plus :

Un article du GEPV de Magali Loridan du 30 avril 2013

GVEP (Global Village Energy Partnership) travaille avec les entreprises des pays en développement pour augmenter l’accès à l’énergie moderne et améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. A ce jour, presque un million de personnes ont bénéficié de ses programmes.