ED95, le bioéthanol de marc de raisin qui réduit de 85 % l’émission de gaz à effet

Pompe à éthanol ED95, photo copyright © Scania CV AB.

En France, un projet de longue haleine réunissant différents acteurs partenaires, et en particulier Scania et Raisinor France, a permis d’obtenir des dérogations ministérielles pour l’expérimentation d’un nouveau carburant appelé ED95, un diesel adapté contenant 95 % de bioéthanol élaboré à partir de marc de raisin. L’entreprise Raisinor France basée à Libourne est le fournisseur de l’éthanol dans lequel est incorporé un additif le rendant compatible avec le cycle Diesel du moteur.

Une première opération Bus ED95 s’est déroulée au sein de la ville de Reims, au travers de son réseau CITURA exploité par le groupe VEOLIA TRANSDEV, Raisinor France alimente l’autobus Scania ED95. Une seconde opération Bus ED95 s’est déroulée au sein de la ville d’Angers. L’ADEME a procédé aux relevés des consommations et des différentes émissions de polluants, au sein des installations de l’UTAC. La troisième opération a consisté à alimenter 3 « Camions ED95 », pour le compte du logisticien STAF (spécialiste des transports frigorifiques situé à Villeneuve-le-Roi 94). Les camions Scania livrent des denrées alimentaires pour des commerces situés au cœur de Paris (Carrefour, Casino, Monoprix).

L’analyse de cycle de vie du carburant ED95 vient d’être menée par l’ITERG menée pour mieux connaître son impact environnemental et constater de façon précise le bénéfice de ce carburant renouvelable. L’indicateur de changement climatique révèle une réduction de plus de 85 % des émissions de gaz à effet de serre grâce à l’ED95 en comparaison du diesel. L’analyse de cycle de vie (ACV) permet de quantifier les impacts d’un « produit », depuis l’extraction des matières premières qui le composent jusqu’à sa fin de vie, en passant par les phases de distribution et d’utilisation, soit « de la production à la consommation ». L’ACV du carburant ED95 permet aujourd’hui de disposer d’une expertise dédiée ainsi que d’une comparaison avec le diesel, carburant de référence dans les transports de marchandises et de personnes (camions et bus).

La forte différence s’explique par le fait que lors de la carburation, les deux carburants émettent du CO2 d’origines différentes. Pour l’ED95, ce CO2 est dit « biogénique », c’est-à-dire issu du végétal et n’est pas comptabilisé dans l’indicateur de changement climatique, alors que pour le diesel fossile, le CO2 est d’origine fossile et est comptabilisé.

Le bioéthanol, qui représente 95 % de l’ED95, est développé par la société coopérative Raisinor France à partir de marc de raisin collectée sur des rayons de 50 à 200 km autour des distilleries. Ces déchets issus de la production du vin ne trouvent de valorisation que dans la production de bioéthanol et ne concurrencent donc pas les productions alimentaires. Le potentiel de production est de l’ordre de 40 millions de litres d’éthanol par an.

Opération ED95 Camion chez le transporteur STAF à Villeneuve-le-Roi, photo copyright © Scania CV AB.

L’engagement de Scania, constructeur pionnier pour le développement de moyens de transport durables, est reconnu internationalement. Scania est le seul constructeur au monde à fournir des véhicules adaptés à tous les carburants renouvelables : bioéthanol, biogaz et biodiesel. La technologie ED95 développée par Scania équipe déjà plus de 600 bus en Suède et 900 dans le monde, depuis plus de 20 ans. Scania est prêt à proposer cette solution sur le marché français.

Les positions de Scania en faveur du bioéthanol ED95 sont claires. Le constructeur :

  • milite pour la traçabilité de la production du bioéthanol ;
  • souhaite la création d’un label garantissant une production du bioéthanol dans des conditions respectueuses de l’environnement, des personnes et des territoires ;
  • réclame une fiscalité adaptée du bioéthanol ED95 par rapport au gasoil actuel, qui tienne compte de l’énergie délivrée et non du volume fourni.

D’un point de vue réglementaire, aujourd’hui, le carburant ED95 est considéré comme un carburant expérimental. On lui applique donc une fiscalité inadaptée à l’exploitation en conditions usuelles. Dans une perspective de développement de ce carburant plus vert, l’ED95 doit trouver sa place dans la nomenclature officielle des carburants autorisés en France. Il devra à terme bénéficier d’une fiscalité spécifique reconnaissant ses intérêts environnementaux.

Les grandes expériences de Scania pour le bioéthanol ED95
1986 Scania met à l’essai des bus à bioéthanol ED95 en service urbain en coopération avec la société régionale des transports publics de Stockholm. Dès lors, les bus à éthanol Scania sont utilisés dans la capitale suédoise. À ce jour, plus de 900 autobus Scania bioéthanol sont en exploitation dans le monde.
1995 Premier concept de bus hybride.
2007 Test d’un bus éthanol à Monaco.
2009 Six bus hybrides entament des essais à échelle réelle à Stockholm.
Avril 2011 : Test de bus bioéthanol ED95 à St-Quentin (02).
Septembre 2011 Test de bus bioéthanol ED95 à Reims (51).
Octobre 2011 Test de trois camions distribution au bioéthanol ED95 chez le transporteur STAF à Villeneuve-le-Roi (94).

Opération ED95 Bus à Angers, photo copyright © Scania CV AB.

Scania est une entreprise suédoise implantée en France depuis 35 ans via son importateur et son réseau de distribution et depuis 20 ans via son site d’assemblage Scania Production Angers (49). Scania emploie ainsi près de 2 300 personnes en France. 

Contacts :