Thermobois-Thermoréseau, pionniers du bois-énergie dans le Jura suisse

La chaufferie bois de Porrentruy, photo Thermoréseau SA

A Porrentruy, petite ville de 7 000 habitants dans le canton du Jura, on chauffe au bois. Tout commence au début des années 1980 lorsque l’AJEF (Association jurassienne d’économie forestière) s’intéresse à mieux valoriser le bois de la région. Son directeur de l’époque, Marcel Godinat, disparu en septembre 2012 des suites d’un cancer foudroyant, s’interroge sur la possibilité d’utiliser les déchets de coupes, posant problèmes aux forestiers qui sont tenus de les brûler pour nettoyer les forêts. Un essai concluant de déchiquetage montre une réduction des frais de bûcheronnage de 30 %.

La promotion du bois-énergie est alors entreprise dans le Jura, avec l’installation d’une première chaudière à bois déchiqueté à la place d’armes de Bure. En 1989, Thermobois SA est créé avec pour buts la production et la livraison de plaquettes forestières ainsi que la promotion et l’encouragement de l’énergie-bois.

Un entrepôt couvert de 20 000 m³v (mètre cube en vrac), le plus grand de Suisse, est construit à Courchavon. Avec le soutien technique et financier de Thermobois, de nombreuses chaufferies à bois voient le jour dans le Jura. Le potentiel en bois-énergie étant évalué à environ 250 000 m³v/an, un important réseau de chaleur doit donc être développé dans la région pour assurer un débouché à ces volumes.

Marcel Godinat, à droite, remettant un grand prix de l'innovation à Bernard Cornélius lors du salon BOIS ENERGIE 2001 à Mulhouse

La société Thermoréseau-Porrentruy SA est alors créée en 1999. Le terme “Thermo-réseau”, aujourd’hui souvent repris, est par ailleurs inventé par Marcel Godinat afin de faire référence à la société-soeur qu’il dirige, Thermobois. La centrale abrite actuellement deux chaudières à bois de 2 500 et 5 500 kW permettant une couverture-bois >98 % en moyenne, ainsi qu’une chaudière à mazout d’appoint de 2 700 kW. Une chaudière à mazout mobile offre une sécurité supplémentaire en cas de panne. L’entretien des installations est assuré en partenariat avec le personnel de Thermobois SA qui a acquis une grande expérience dans le domaine. Leurs services sont par ailleurs proposés à toutes les chaufferies de la région, tout comme la réalisation d’études de faisabilité ou d’optimisation d’installations au bois-énergie. La consommation annuelle se monte à 45 000 m³v, dont 11 % de bois usagé. Le combustible livré par Thermobois fournit la chaleur nécessaire aux 284 bâtiments raccordés pour un équivalent-mazout de 3,5 millions de litres/an.

Depuis sa création, plus de 36 millions de francs ont été investis dans la société. Victime de son succès, Thermoréseau-Porrentruy SA se retrouve à l’étroit dans ses murs. Pour pouvoir répondre à une demande croissante, la société projette de construire une nouvelle centrale au lieu-dit « Sur Roche de Mars », à l’autre extrémité de la ville. Le projet de couplage chaleur-force devrait voir le jour en 2014. A court terme, ce sont 6,5 millions de litres par an de mazout qui seront substitués par l’énergie-bois. En parallèle, 8 mio de kWhél seront produits par le bois, soit l’équivalent de la consommation de 2 500 ménages.

www.thermobois.chwww.thermoreseau.ch

Mathieu Gigon, Energie Bois Suisse Romande

>> Archive : la fiche « Collector » de la Route du bois-énergie éditée en 2001 par l’ITEBE et Energie Bois Suisse