Lignocellulose, vers de nouvelles variétés de miscanthus et de sorgho

Le lancement du projet Investissement d’Avenir Biomass for the future (BFF) a eu lieu jeudi 29 novembre 2012, lors d’un colloque à l’INRA Versailles-Grignon. Coordonnée par l’INRA, ce projet a pour ambition de développer de nouvelles variétés et des systèmes de culture de miscanthus (nord de la France) et de sorgho (sud de la France), améliorés pour le rendement en biomasse lignocellulosique, ayant un faible impact environnemental et une composition adaptée aux applications industrielles et aux biocarburants de deuxième génération.

Piloté par Herman Höfte, directeur de recherche à l’INRA Versailles-Grignon, le projet Biomass for the future (BFF) propose des approches multidisciplinaires innovantes (modélisation, chimie, imagerie quantitative, biologie des systèmes, sciences des matériaux et génomique) pour caractériser le « design » de l’architecture et de la composition de la plante la plus adaptée à la production de biomasse.
Au travers de la mise en réseau de tous les acteurs impliqués (chercheurs, agriculteurs, industriels et collectivités locales) sur un territoire dédié, BFF accompagnera l’émergence de filières vertes et locales via le développement de nouvelles valorisations de la biomasse (combustion, méthanisation, matériaux pour le bâtiment, composites pour l’industrie automobile…) et contribuera à la valorisation des terres agricoles « marginales ».

BFF a déjà des liens avec des projets de bioraffinerie en France (BIOtfuel et Futurol) et en Europe (SUNLIBB, OPTIMISC et SWEETFUEL). Par ailleurs, il s’inscrit dans le cadre du Groupement d’intérêt scientifique Biotechnologies vertes et dans les thématiques pour une coopération franco-allemande sur les biotechnologies vertes. Il va permettre à la France de renforcer sa position d’excellence dans ce domaine.
BFF est l’un des huit lauréats de la seconde vague de l’appel à projets « Biotechnologies et Bioressources » de la rubrique d’excellence « Santé et biotechnologies » du programme Investissements d’Avenir.

Biomasse pour le futur, en chiffres

  • 22 partenaires : 9 partenaires académiques impliquant différentes équipes des centres Inra de Versailles-Grignon, Lille et Montpellier, du Cirad et de MinesParisTech,  10 partenaires privés (Addiplast, Agri Obtentions, A3I, BES, Ciments Calcia, Eurosorgho, Faurecia, Phytorestore, PSA Peugeot Citroën et RAGT 2n),  1 institut technique (Arvalis-Institut du végétal), 2 Communautés d’agglomérations (Rives de Seine dans les Yvelines et Marne-et-Gondoire en Seine-et-Marne).
  • un investissement total de 27,5 millions d’euros sur 8 ans ;
  • une aide de 10 millions d’euros de l’Agence nationale de la recherche.

Contacts :

  • Coordinateur : Herman Höfte, INRA de Versailles – herman.hofte@versailles.inra.fr
  • Project Manager : Laure Trannoy, INRA Transfert – laure.trannoy@paris.inra.fr