Les biocarburants à base d’algues encore au stade de la R&D

www.bulletins-electroniques.com

Au cours de la conférence intitulée « Carburants du futur 2013″ et qui a été organisée les 21 et 22 janvier 2013 à Berlin, s’est tenu un atelier sur les biocarburants de troisième génération. Leur production est effectuée à partir d’algues, en majorité des micro-algues, mais celle-ci est encore au stade de la R&D, en particulier du fait de son coût encore élevé. Néanmoins, d’importants espoirs sont portés sur cette technologie, étant donnés les avantages variés en faveur de l’utilisation des micro-algues à des fins énergétiques : elles ne constituent pas des denrées alimentaires, n’occupent aucune surface agricole, ont un taux de croissance cinq à dix fois supérieur aux plantes, peuvent utiliser des eaux usées, ou encore consomment du CO2 pour leur croissance.

En termes de technologie, les efforts de recherche semblent davantage se porter sur la culture de micro-algues que sur la valorisation énergétique de cette biomasse qui elle serait moins problématique. Il existe à l’heure actuelle trois types de photo-bioréacteurs, structures dans lesquelles sont cultivées les micro-algues : les bassins ouverts en milieu naturel, les réacteurs tubulaires, et enfin les réacteurs aériens sous forme de panneaux plats, pour lesquels la capture de la lumière est optimisée. Dans les micro-algues produites, ce sont les lipides qui sont le plus souvent utilisées, afin de produire de l’huile puis du biodiesel  La biomasse restante peut éventuellement permettre de produire du biogaz par fermentation.

En termes de coûts de production de la biomasse, ils s’élèvent aujourd’hui à environ 10 €/kg pour une surface cultivée d’un hectare et à 4 €/kg pour une surface cultivée de 100 ha. A l’avenir, on espère les faire descendre à 0,5 €/kg. En termes de produit fini, l’huile d’algue se produit aujourd’hui à environ 3 à 4 €/L ; les spécialistes envisagent de faire prochainement diminuer ce coût à moins d’1 €/L. Mais de manière générale, tous les spécialistes présents se sont accordés à dire que la production de biocarburants à base des seules micro-algues n’était et ne serait pas rentable, et qu’il serait nécessaire de la coupler avec une autre production, par exemple de cosmétiques de haute qualité ou de produits paramédicaux.

Différents projets ont par ailleurs été présentés, comme le projet européen ALLGAS portant sur la culture de micro-algues sur une grande surface en Espagne pour la production de biocarburants, essentiellement pour véhicules routiers. A noter également, les différents projets de l’Institut de traitement des céréales (IGV, Brandebourg), l’un des pionniers allemands de la culture de micro-algues et du développement de photo-bioréacteurs. Parmi ceux-ci a été présenté un projet sur l’Ile de la Réunion, portant en particulier sur la production de bio-kérosène à partir d’algues, solution apparemment adaptée à un contexte isolé ou insulaire. Le projet, entre autres soutenu par EADS, devrait être véritablement lancé courant 2013. Un autre projet européen, le projet EnAlgae, a également été mentionné; il vise à créer neuf installations pilotes de culture d’algues (y compris des macro-algues) à des fins énergétiques en Europe du Nord-Ouest. Il regroupe entre autres plusieurs partenaires allemands, dont l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT, Bade-Wurtemberg) et l’Agence des matières premières renouvelables (FNR, située à Gülzow-Prüzen dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale), ainsi qu’un partenaire français, le Centre d’étude et de valorisation des algues (CEVA, Côtes-d’Armor).

Pour en savoir plus : 

  • Le Centre allemand de recherche sur la biomasse de Leipzig avait publié l’année dernière dans le magazine « Biofuels » un résumé des options envisageables en termes de production de carburant à partir de micro-algues : www.bulletins-electroniques.com
  • Un partenariat de recherche franco-allemand dans le domaine des micro-algues est également en cours : www.bulletins-electroniques.com

Origine : BE Allemagne numéro 600 (7/02/2013) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – www.bulletins-electroniques.com/actualites/72170.htm