Le potentiel de la méthanisation dans l’Ouest de la France

Article de Gaëlle Le Guen, association AILE, paru dans le Bioénergie International n°23 de février 2013

Digesteur et introducteur de l'installation de la Sarl Lou Elec, photo AILE

Les Régions Pays de la Loire et Bretagne sont les premières régions d’élevage en France, avec une forte présence des industries agro-alimentaires. Face à ce constat, ces deux régions ont un fort potentiel de développement de la méthanisation mais qu’en est-il ?

Les SRCAE (schéma régional climat air énergie) se sont penchés sur cette question. Des études sur les filières deméthanisation ont été réalisées dans ce cadre, elles permettent d’ouvrir la réflexion. Les principales données issues de ces études sont présentées dans cet article.

Par ailleurs, le projet PSDR Biodecol2 a contribué à alimenter les réflexions sur les modèles de développement. De même, lors des comités consultatifs du projet Bio-Methane Regions (juin et décembre 2012), Aile a recueilli les avis des participants sur le potentiel de développement du biométhane dans l’Ouest. En effet à ce jour, la principale valorisation est le moteur de cogénération avec production d’électricité et de chaleur, mais la valorisation du biométhane par injection dans le réseau de gaz naturel et en carburant (bio-GNV) va tendre à se développer suite à la parution des décrets et arrêtés en novembre 2011.

De l’état des lieux des gisements à sa mobilisation

La richesse des données statistiques Agreste Ministère de l’agriculture) a permis d’évaluer le gisement d’effluent d’élevage dans les régions. 21 217 000 t en Pays de la Loire et 32 406 000 t en Bretagne, ce qui représente respectivement 541,3 ktep et 649 ktep (1 tonne équivalent pétrole 11,6MWh). Le gisement est donc conséquent….

… pour lire la suite, consultez le magazine Bioénergie International n°23 de février 2013.

Le magazine Bioénergie International est disponible :