16 janvier 2013, les méga-projets de cogénération bois en France

Usine de cogénération Alpes Énergie Bois, photo Frédéric Douard

Bois-énergie : Les méga-projets de cogénération chaleur-électricité en France : approche prometteuse ou porteuse d’erreurs ? Séance de l’Académie d’agriculture de France : 18 rue de Bellechasse, Paris 7e (la rue de Bellechasse prend dans le boulevard Saint-Germain, sur la gauche dans le sens de la circulation automobile, juste après la rue de Solférino). Ouvert au public.

Afin d’impulser significativement le programme national de montée de la part d’énergies renouvelables, l’État français a lancé successivement quatre appels à projets, visant à susciter l’installation d’unités consommant de la biomasse et produisant simultanément de la chaleur et de l’électricité. Le principe est que le soumissionnaire propose un projet technique bien identifié, et annonce le prix auquel il entend vendre l’électricité ; si son projet est accepté, il bénéficie d’un contrat d’achat garanti en quantités et prix, sur le moyen-long terme.

Ces appels d’offre ont recueilli un succès certain à en juger par le nombre de dossiers soumis et retenus. En revanche, ils ont procuré une certaine déception en raison de la non-réalisation de projets retenus. De plus les règles les encadrant ont provoqué un certain nombre de critiques, en particulier sur le fort dimensionnement imposé aux projets. La séance du 16 janvier 2013 de l’Académie d’Agriculture de France a invité un certain nombre de professionnels – qui ont été impliqués sur ces appels d’offre – à venir témoigner de leur expérience, d’exposer leur vision des « bien » et des « moins bien » du processus, et d’en débattre avec l’assistance.

Programme

Exposés

Intervenants

Heure

Ouverture de la séance

Christian LEVÊQUE

Président de l’Académie d’Agriculture

15 h

Introduction, présentation des appels à projet cogénération, dits CRE

Patrick OLLIVIER

Ancien Président RBM & Forestières La Rochette

15 h 05

La stratégie française de développement de l’utilisation du bois-énergie. Les raisons du choix de grosses installations. Les règles du jeu

Renaud ABORD de CHÂTILLON

Ministère des Finances, ex Industrie

15 h 15

Les défauts du système d’appel d’offres et du gigantisme des approvisionnements nécessaires

Serge DEFAYE

Consultant cabinet DEBAT, spécialiste Bois-Énergie  & ancien Président du CIBE

15 h 30

Débat avec la salle

15 h 45

Les difficultés du système des plans d’approvisionnements exigés par l’État

Rémi GROVEL

Consultant cabinet Forêt Energie Ressources, spécialiste Bois-Énergie

16 h

Débat avec la salle

16 h 15

La synthèse d’un investisseur industriel qui a soumis beaucoup de dossiers

François-Xavier DUGRIPON

Directeur des achats Energie Cofely (groupe Suez)

16 h 30

Le témoignage d’un industriel ayant concrétisé deux Cogénérations CRE

Patrick SOMBRET

Directeur Général

Fibre-Excellence (Pâte à papier)

16 h 45

Débat avec la salle

17 h

CONCLUSIONS

Yves BIROT

Secrétaire de la section Bois-Forêt de l’Académie

17 h 15

Clôture

17 h 25

>> Voir les résumés des interventions