Partenariat de recherche sur la biomasse-énergie en Thaïlande pour le Cirad

  • Catégorie(s) : Actu

Depuis mars 2012, une unité du CIRAD est présente en Thaïlande au sein de l’Université Kasetsart, l’une des plus prestigieuses université de Thaïlande, dédiée à l’agronomie. Le 25 octobre 2012, une délégation conduite par le président Gérard Matheron et composée de Jean-Charles Maillard, directeur régional en Asie du Sud Est continentale, Jacques Pagès, directeur général délégué aux ressources et dispositifs et Philippe Girard, correspondant en Thaïlande a été reçue par la présidence de l’Agence nationale de développement des sciences et technologies (NSTDA) afin de signer un accord cadre général (GMOU) formalisant et consolidant les relations anciennes existant entre ces deux institutions nationales. La gestion de l’environnement et  la biomasse-énergie figurent en bonne place de l’agenda scientifique de ce partenariat.

Au sein de la faculté de foresterie ce partenariat devrait déboucher sur la mise en place d’un laboratoire de recherche sur les thématiques communes que sont l’environnement : approche Analyse en Cycle de Vie et procédés thermochimiques. Avec la King Mongkut’s University of Technology Thonburi, la National Science and Technology Development Agency et l’appui du Thailande Research Fund et de l’Ambassade de France à Bangkok, l’UPR met en place un réseau Franco Thaïlandais de recherche et de formation sur la biomasse énergie et la combustion propre.

Une école d’été a été organisée avec le concours financier, de l’Ambassade France à Bangkok et de l’Union européenne au travers du projet SEA-EU-NET, intitulée « Bioenergy technology and assesment » (BETA) et a réuni 55 participants, hors enseignants, dont 21 étudiants (JGSEE, KMUTT, KMUTNB, TAIST Tokyo Tech, Mahidol University), 16 enseignants (CMU, Phayao University, Mahidol University, Naresuan University, Kasetsart University),  11 chercheurs (MTEC, BIOTEC, KMUTNB, JGSEE), 3 personnel organisations gouvernementale (DEDE) et 4 participants d’entreprises (PPT, Bio Field Co Ltd). Un succès bien supérieur aux attentes qui caractérise bien l’intérêt que le pays porte à l’énergie et à la bioénergie en particulier. Coté CIRAD, cinq chercheurs ont dispensé des enseignements et encadré les participants. Organisée sur 2 semaines, la deuxième semaine était centrée sur les activités de réseautage pour le renforcement de la recherche en partenariat entre la France et la Thaïlande. Côté Français on retiendra également la participation active du CNRS et de l’IFP.