Un projet de biocarburants au Qatar

Le projet mené par l’université du Qatar, en collaboration avec Qatar Airways et le Parc des Sciences et des Technologies du Qatar, est actuellement à sa troisième année. Le projet a pour objectif de produire des biocarburants abordables et durables qui n’utilisent pas des terrains arables de valeur et qui peut être produit de manière efficace dans les conditions climatiques rudes du Qatar. Ces biocarburants doivent fournir une source alternative d’énergie pouvant être utilisée par le secteur de l’aviation.

L’équipe de recherche a isolé plusieurs micro-organismes photosynthétiques unicellulaires (cyanobactéries et micro-algues). Ces organismes sont abondants dans les eaux du Qatar ; ils ont été découverts dans des environnements comme les marinas au Pearl-Qatar ainsi que les eaux usées d’Abu Nakhla ; ils se développent dans la chaleur extrême, l’ensoleillement fort et les eaux hautement salines du Qatar.

L’équipe de recherche a réussi à développé ces cultures en laboratoire en extrayant les matières grasses, lipides, pour produire du carburant alors que les hydrates de carbone (glucides) sont utilisés pour produire du bioéthanol. L’équipe a ensuite étendu la portée des tests en réservoirs d’une capacité de 1,500 litres qui se trouvent en plein air à l’extérieur de la ferme de recherche de l’Université du Qatar dans la région d’Al Khor au nord de Doha. Après avoir réussi à les cultiver pendant six semaines, la portée de l’expérimentation a été étendue davantage pour couvrir des bassins de recherche en plein air d’une capacité de 25 milles litres. La prochaine étape consistera à construire une installation pilote à une échelle beaucoup plus grande : 1.5 million litres. Le secteur de l’aviation suit de près le projet à tous les stades de son développement.