Microalgues, vers des photobioréacteurs plus écologiques et économiques

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71472.htm

Le projet CENIT VIDA (Valoracion Integral de Algas), vient d’avancer concrètement vers une nouvelle méthode de production de micro-algues plus durable et plus économique. Ce projet, appuyé par le Ministère de l’Economie et de la Compétitivité et financé par le CDTI, est dirigé par l’entreprise Iberdrola Ingenieria y Construccion.

CENIT VIDA a pour objectif de générer des connaissances et des technologies utiles au développement d’un nouveau concept de BIO Ville, auto-suffisante et durable, appelée BioCAS. Ce concept permettrait ainsi d’intégrer au sein d’un environnement urbain une nouvelle culture d’exploitation des ressources naturelles, des résidus et des substances contaminantes, utilisant directement des algues et micro-algues.

Outre l’intérêt des micro-algues pour un usage énergétique, celles-ci peuvent contenir une grande variété de composés à forte valeur ajoutée pour le marché, comme des polysaccharides, des lipides, des protéines, des pigments, des épaississants, des vitamines, etc… De plus il a été prouvé qu’elles sont capables de transformer des substances et des eaux résiduelles en biomasse utile (matière organique obtenue après un processus biologique).

C’est dans ce sens que les chercheurs d’Iberdrola Ingénierie et Construction et le centre technologique Ainia ont déjà développé une des lignes centrales de recherche orientée vers le développement de nouveaux systèmes de bio-production de micro-algues plus efficaces, minimisant les coûts et rendant possibles des développements industriels variés. Au stade de la deuxième année, grâce au regroupement du savoir-faire en ingénierie des procédés, conception d’équipements et en microbiologie, les chercheurs ont conçu de nouveaux photo-bioréacteurs avec des intensificateurs de lumière et de température plus écologiques, durables et économiques.

BIOCAS – Cliquer pour agrandir

Un photo-bioréacteur est un équipement permettant de cultiver de manière contrôlée des micro-algues car celles-ci nécessitent fondamentalement de l’eau, des nutriments comme l’azote et le dioxyde de carbone et de la lumière afin de croître et se produire. C’est donc lorsque les conditions environnementales sont défavorables qu’intervient spécifiquement ce type d’équipement.

VIDA est un projet de recherche dans le domaine des micro-algues, qui contribue décisivement et qui enrichit le concept de ville durable dans lesquelles les micro-algues ne seraient pas seulement des ressources d’énergie propre et renouvelable mais constitueraient aussi une matière première pour l’approvisionnement des besoins basiques des habitants.

Pour en savoir plus (en espagnol ou anglais) :

Origine : BE Espagne numéro 120 (16/11/2012) – Ambassade de France en Espagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71472.htm