Le Fonds vert pour le climat aura son siège à Songdo

Le conseil exécutif du Fonds vert pour le climat avait recommandé la ville sud-coréenne de Songdo comme siège permanent du Fonds. Genève s’était également portée candidate pour accueillir le siège permanent du GCF. Le GCF a pour mission de financer des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement et d’adaptation aux changements climatiques.

La question du siège permanent du GCF est à présent tranchée. Lors de sa réunion à Songdo, non loin de la capitale sud-coréenne Séoul, le conseil exécutif s’est prononcé en faveur de Songdo comme siège permanent du Fonds. La décision est transmise comme recommandation unanime à la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui statuera formellement sur le sujet lors de sa prochaine réunion à Doha (du 26 novembre au 7 décembre 2012).

La Suisse s’était également portée candidate pour accueillir le siège du GCF à Genève. Les autres villes candidates étaient Bonn (Allemagne), Mexico (Mexique), Varsovie (Pologne) et Windhoek (Namibie).

Le GCF a été lancé en 2010 lors de la 16e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui s’était tenue à Cancún (Mexique). Il a été concrétisé plus avant en 2011 à la conférence sur le climat de Durban. Il est destiné à venir en aide aux pays en développement, particulièrement vulnérables aux changements climatiques. A moyen terme, le GCF est appelé à gérer des actifs se chiffrant à plusieurs dizaines de milliards et, donc, à devenir le plus grand fonds sur le climat. Il devra ainsi soutenir des mesures de réduction des gaz à effet de serre et d’adaptation aux changements climatiques.

Source : Confédération suisse