Inauguration des chaufferies bois de Saint-Marcellin et de Vinay en Isère

Ces deux nouveaux équipements de production de chaleur font désormais partie des 115 chaufferies collectives au bois énergie (collectivités et bailleurs sociaux) de l’Isère en fonctionnement pour la saison de chauffe 2012/2013. Cette inauguration marque l’aboutissement de plusieurs années d’études en partenariat étroit avec l’AGEDEN notamment pour le projet de Vinay. Ils permettront d’éviter à eux seuls le rejet de près de 1 550 tonnes de CO2 dans l’atmosphère soit l’équivalent de plus de 12 millions de km en voiture !!! Les deux projets ont été équipés de systèmes de filtration très performants afin de limiter les émissions de particules dans l’atmosphère.

Ces deux projets, volontairement inaugurés conjointement le 29 septembre 2012 par Jean-Michel Revol, maire de Saint-Marcellin et Laura Bonnefoy, maire de Vinay, ont été portés par la régie de Saint-Marcellin et la régie de Vinay. Ces deux réseaux de chaleur sont exploités distinctement dans le cadre du service public local mais bénéficient grâce à une forte volonté politique d’une gestion mutualisée sur les plans technique et administratif. Cette inauguration s’est déroulée sous la présidence de Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône alpes, et en présence de André Vallini, président du Conseil général de l’Isère et de Michèle Bonneton, députée de la 9ème circonscription de l’Isère.

Le projet de Saint Marcellin concerne l’extension de la chaufferie bois existante afin de développer le réseau vers de nouveaux bâtiments en optimisant également son fonctionnement. L’ajout d’une chaudière bois de 560 kW et de 800 mètres de réseau supplémentaire permet désormais d’alimenter 6 bâtiments publics et près de 350 logements. La consommation annuelle de bois est d’environ 4 000 tonnes.

Le projet de Vinay concerne la création d’une chaufferie bois de 1 600 kW et de son réseau de chaleur actuellement de 3,8 km. Il permet d’alimenter en chauffage 15 bâtiments publics, 45 habitations individuelles et 3 entreprises. Le projet a été conçu pour qu’il puisse atteindre à terme 7 km de réseau pour desservir de nouveaux bâtiments dont une zone d’activité économique et de futurs logements dans le cadre du développement de la commune. La consommation annuelle de bois est d’environ 2000 tonnes.