Guide des marchés du carbone forestier

Un nouveau guide disponible en français à destination des développeurs de projet et investisseurs sur le marché du carbone
Rédigé par une équipe d’ONF International, filiale de l’Office national des forêts, en partenariat avec la Banque Mondiale, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et l’Agence Française de Développement (AFD), ce guide à pour objectif d’instruire les développeurs de projet et les investisseurs sur le financement et le développement des projets carbone forestier de boisement, de gestion sylvicole et de déforestation évitée (REDD+).
Ce guide, véritable bible du marché du carbone forestier, détaille la prise en compte de la forêt au sein des instances et des protocoles internationaux. Il dresse ensuite un état des lieux objectif du marché du carbone forestier actuel. Ainsi, si ce secteur représente quasiment 20% des émissions globales de Gaz à Effet de Serre, il reste globalement exclu des grands marchés carbone. Dans ce contexte difficile, le guide donne un mode d’emploi pour construire et financer des projets. Il s’appuit notamment sur une base de données de 434 projets et cinq études de cas détaillées
démontrant un décollage du secteur.


Le marché du carbone forestier, un avenir prometteur après 2012

Alors qu’il est aujourd’hui principalement supporté par le marché de la compensation volontaire et des financements publics, le marché du carbone forestier est susceptible de changer de dimension demain. Les évolutions de trois grandes régulations pour le post‐ 2012 (devenir du protocole de Kyoto, systèmes de quotas américains et européens) envoient des signaux positifs
et doivent être suivies de prêt par les développeurs de projet et les investisseurs.
La place de la forêt au sein de ces marchés sera probablement importante, même si les modalités de mise en œuvre restent incertaines. Des premières orientations peuvent permettre aux développeurs de projets et aux investisseurs de les anticiper. D’ores et déjà, de nombreux fonds et
initiatives, notamment publics, engagent plus de 4 milliards d’euros pour l’avenir de ce secteur.

Télécharger le guide

D’après communiqué ONF, Christiane BAROCHE
Christiane.Baroche@onf.fr