La France occupera un siège permanent au Fond vert pour le climat

Lors de la première réunion de son conseil d’administration, le Fond vert pour le climat a élu ses 2 coprésidents ( l’Australie au nom des pays développés et l’Afrique du Sud pour les pays en développement ) ainsi que les 24 membres de son siège , dont un permanent pour la France .

Seuls 5 pays développés siégeront désormais en permanence à ce Fond : la France, les États unis, le Royaume uni , le Japon et l’Allemagne . 15 autres pays développés siégeront par rotation . Les 12 autres sièges étant réservés à des pays en développement . Soit une répartition géographique équilibrée unique pour un Fond international .

Le Fonds vert, esquissé par l’Accord de Copenhague en 2009 et lancé lors de la conférence des Parties à la Convention climat de Cancun en 2010, doit permettre de recueillir les 100 milliards de dollars annuels promis d’ici 2020 par les pays développés pour financer la lutte contre le changement climatique dans les pays en développement.

La prochaine réunion prévue en octobre en Corée devra rendre opérationnel ce Fond . Tandis que la conférence des Parties en décembre au Qatar devra élire le pays hôte pour accueillir son siège . A ce jour , 6 pays se sont portés candidats .

Source : Ministère français de l’écologie

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...