SNC-Lavalin construit l’usine Diester de Le Mériot dans l’Aube

SNC-Lavalin Europe, dont le siège social est basé à Reims, filiale européenne du géant canadien SNC-Lavalin, s’est vu confié en 2006 par la société Saipol, la maîtrise d’œuvre pour la réalisation de l’unité de production de Diester de Le Mériot dans l’Aube.

Pour Jean Claude Pingat, président de SNC-Lavalin S.A.S. en Europe : « Cette réussite était significative pour le groupe SNC-Lavalin qui désirait offrir des solutions globales de partenariat grâce aux multiples savoir-faire dont il dispose et qui ambitionne d’être reconnu comme un acteur majeur dans les dossiers industriels devant accompagner la montée en puissance des carburants verts souhaitée par le gouvernement. »

Le projet porté par Saipol et Diester Industrie est d’autant plus symbolique qu’il a vu le jour au cœur d’un grand bassin agricole et dans une région où l’on attend beaucoup de la valorisation non alimentaire des plantes comme en atteste le pôle à vocation mondiale « industries et agroressources » développé par la Champagne-Ardenne et la Picardie.

Située dans l’Aube à proximité de Nogent sur Seine, mais s’adressant à l’ensemble des régions de proximité, la nouvelle unité va triturer 1 000 000 de tonnes de graines de colza par an pour produire 420 000 tonnes d’huile brute, 560 000 tonnes de tourteaux et 250 000 tonnes de Diester.

SNC-Lavalin a pris en charge la gestion du projet pour l’ensemble de l’opération et a assuré l’ingénierie complète de cinq des composantes (stockages des graines de colza et des tourteaux, atelier de préparation, atelier d’extraction, stockages liquides et racks, énergies) du projet global qui en comprenait huit avec l’atelier d’estérification, les bâtiments annexes et les travaux de Voiries et Réseaux Divers (VRD).

La mise en service industrielle est prévue en juillet 2007.

SNC-Lavalin est l’un des plus importants groupes de sociétés d’ingénierie et de construction au monde et un chef de file mondial en matière de propriété d’infrastructures et de services d’exploitation et d’entretien. Ses filiales européennes regroupées au sein de SNC-Lavalin en Europe œuvrent dans les domaines de l’ingénierie générale et de l’ingénierie des procédés industriels en s’appuyant sur un effectif de 1 000 personnes. Elles assurent le management de projets publics et privés depuis la phase de réflexion stratégique jusqu’à leur mise en service.

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...