Vers une stratégie unifiée pour les fours améliorés au Malawi

Dans beaucoup de pays en développement, les populations rurales se servent de fours traditionnels fonctionnant aux combustibles de biomasse pour répondre à leurs besoins en énergie pour cuisiner et se chauffer. Ce mois-ci, GVEP International était invité à animer un atelier sur les foyers de cuisson améliorés en vue d’obtenir le soutien du gouvernement du Malawi. 

Le 11 avril, l’Ambassade des États-Unis organisait un Colloque sur les fours de cuisson améliorés au Malawi, auquel GVEP International a été convié afin d’animer un atelier dédié à l’étude du marché malawite. Ce colloque s’inscrit dans le cadre d’un programme lancé par l’Alliance Mondiale pour les Foyers Améliorés dont le but est de mobiliser les acteurs internationaux autour d’une solution qui répond aux besoins en énergie de millions de familles démunies.

Pour le moment, huit pays africains se sont engagés auprès de l’Alliance en tant qu’États partenaires – dont l’Éthiopie, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda, en ce qui concerne l’Afrique de l’Est. GVEP vient tout juste de terminer les études des marchés kenyan, ougandais et tanzanien, commandées par l’Alliance.

Ce colloque a, non seulement, rassemblé les acteurs du secteur des foyers améliorés du Malawi mais a également eu pour ambition de convaincre le gouvernement malawite de l’importance d’élaborer une stratégie nationale. Au cours de cet atelier, qui a duré une journée, les sujets de discussion suivants ont été abordés : l’état des lieux des solutions de cuisine au Malawi, l’expansion du marché des fours améliorés, le rôle que les gouvernements ont à jouer et une analyse des facteurs stratégiques à prendre en compte dans le plan d’action.

GVEP a apporté sa contribution au colloque en présentant son étude de marché : « Retour d’expérience et Planification pour un Modèle Économique Malawite ». Daniel Macharia, Directeur du Programme de Développement d’Entreprises Énergétiques (DEEP) chez GVEP, a déclaré : « Le manque de discernement a largement contribué à la stagnation d’un secteur qui concerne 90% des populations des pays en développement. Pour que les fours de cuisson améliorés réalisent leur plein potentiel, il faut que les gouvernements concernés reconnaissent et valorisent le rôle de ce secteur à travers une stratégie nationale qui s’attaque au problème de façon globale. C’est pourquoi l’étude de marché est une étape cruciale dans toute stratégie car elle permet d’identifier les principaux problèmes, de comprendre comment ils sont liés et de trouver la meilleure façon d’y remédier.

Des membres du Ministère de l’Énergie du Malawi ont assisté à l’atelier et ont donné leur accord de principe en s’engageant à piloter et faire avancer le processus dans le pays.

Dans les mois à venir, il est prévu que le gouvernement du Malawi rejoigne l’Alliance Mondiale et qu’il chapeaute le processus d’élaboration d’une stratégie nationale en faveur des fours de cuisson améliorés.

Un article du GEPV, Mayda Bakri, le 23 avril 2012

GVEP (Global Village Energy Partnership) travaille avec les entreprises des pays en développement pour augmenter l’accès à l’énergie moderne et améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. A ce jour, presque un million de personnes ont bénéficié de ses programmes.