L’Europe doit réduire sa consommation de terres

La surface en terres est limitée. Pourtant l’Europe continue à en utiliser de plus en plus. La consommation de viande ou d’agrocarburant des européens contribue à l’accaparement de terres dans les pays du Sud. Actuellement, 60 % des terres que consomment les européens sont situés en dehors des frontières. L’Europe est le continent le plus dépendant des importations de terres. Pour une attitude durable et respectueuse d’autrui, les Amis de la Terre appellent à la mobilisation et interpellent via une pétition, le Commissaire européen en charge de l’Environnement : l’Europe doit réduire sa dépendance et pour cela elle doit mesurer sa propre consommation de terres.

Un Européen utilise 1,3 hectares de terres par personne pour satisfaire ses hauts niveaux de consommation alors que l’utilisation de terres dans des pays comme la Chine ou l’Inde n’est que de 0,4 hectares par personne. Cette surconsommation de terres est la conséquence d’une alimentation trop riche en viande, de l’engouement pour les agrocarburants pour faire rouler nos voitures ou encore de nos biens manufacturés qui en plus de nécessiter des chaînes de production gigantesques s’accompagne d’une extraction de ressources à un rythme effréné.

Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre explique : « Dans un monde où la quantité de terres est limitée, la surconsommation des uns signifie l’impossibilité pour d’autres de répondre à des besoins fondamentaux comme cultiver la terre pour se nourrir, ainsi que la dégradation écologique de leur terres. »

L’accaparement des terres des pays du Sud par les pays européens contribue principalement à la perte de biodiversité et à la violation des droits des peuples. Pour enrayer ces problèmes, l’Europe se doit d’agir. Des discussions s’ouvriront en juin sur la mesure de l’utilisation globale de terres en Europe.

Selon Camille Lecomte, chargée de campagne Modes de production et de consommation responsables : « Pour lutter efficacement contre ces problèmes, l’Europe se doit de mesurer son utilisation globale de terres, comme préalable à une meilleure utilisation de cette ressource. Faites entendre votre avis auprès de Janez Poto??nik, Commissaire européen en charge de l’Environnement en appelant l’Europe à mesurer sa consommation globale de terres et à définir des objectifs de réduction ».

Pour signer la pétition, cliquez ici : www.amisdelaterre.org