Plus de 100000 voitures au bioéthanol vendues en Suède

La Suède en tête dans la course pour réduire les émissions de CO2. Les ventes de véhicules au bioéthanol ont atteint 100.000 unités. Le marché pour les voitures alimentées au E85 est en pleine expansion. Saab, premier diffuseur de voitures flex-fuel en Europe, vient de livrer la 100.000ème voiture flex-fuel sur le marché suédois : il s’agit d’une Saab 9-3 BioPower. C’est une constatation : les versions Saab BioPower ont largement contribué à faire de la Suède le leader européen de la mutation vers des carburants renouvelables.

Il a fallu sept ans pour vendre les 300 premières automobiles flex-fuel en Suède. Six ans plus tard, plus de 50.000 unités étaient en circulation. Et 50.000 voitures flex-fuel sont venues s’y ajouter pendant les seuls derniers 15 mois, ce qui prouve que le marché est en pleine expansion. La politique de concertation menée entre le gouvernement, les régions, les producteurs de carburant, les distributeurs et les constructeurs automobiles a joué un rôle essentiel dans ce succès.

C’est Johan Bergstad, un particulier de Stockholm, qui vient de devenir l’heureux propriétaire de la 100.000ème voiture au bioéthanol : « En dehors de l’aspect environnemental, le fait d’acheter une voiture flex-fuel apporte de nombreux avantages sur le plan financier. Payer moins d’impôts, échapper à la taxe embouteillage, et avoir beaucoup d’emplacement gratuits pour se garer, cela change beaucoup de choses. »

« Le bioéthanol est l’une des solutions pour un avenir plus durable », explique Anna Langenius, Directrice du BioPower chez Saab. « L’infrastructure est en place, la technologie est au point et nous pensons qu’il représente la meilleure solution disponible aujourd’hui pour ralentir l’augmentation du
CO2 dans l’atmosphère. »

La première Saab 9-5 BioPower a été lancée en 2005. Depuis lors, Saab a enregistré une forte demande pour ses modèles BioPower. Grâce à sa présence au bon moment et à une offre produit unique, Saab a pris une sérieuse avance. Les avantages de la technique de suralimentation Saab ont permis de proposer un moteur offrant 30 ch de plus lorsqu’il fonctionne au bioéthanol E85, tout en abaissant notablement l’impact global sur le CO2 en se basant sur une base du puits à la roue par rapport au pétrole.

« Nous savons que les clients adoptent volontiers une nouvelle technologie environnementale pour autant qu’ils ne soient pas pénalisés ou gênés en la choisissant, » conclut Anna Langenius.

Source : Bioéthanol E85 en Belgique, le 9 octobre 2008