Du biodiesel produit à partir des sucres

Récolte de sorgho sucrier, photo Ceres

La société de cultures énergétiques Ceres, Inc. a annoncé aujourd’hui, 3 mai 2012, que ses hybrides améliorés de sorgho sucrier ont été transformés avec succès en diesel renouvelable par Amyris, Inc. grâce à une subvention du ministère américain de l’Énergie. 

A partir des sucres libres

Le projet-pilote a évalué les sucres et la biomasse des hybrides de sorgho sucrier Ceres cultivés dans l’Alabama, en Floride, à Hawaï, en Louisiane et dans le Tennessee. Pour transformer les sucres qui s’accumulent dans les plantes, à savoir des sucres libres ou solubles, le jus de sorgho a d’abord été extrait des tiges, puis a été concentré sous forme de sirop de sucre par Ceres. Le sirop a ensuite été transformé par Amyris dans son usine pilote de Californie, à l’aide d’un système breveté de fermentation à la levure, qui convertit les sucres de la plante en son produit de marque déposée, Biofene, un hydrocarbure renouvelable communément appelé Farnésène, facilement transformable en carburants et produits chimiques renouvelables, dont le biodiesel.

A partir des sucres lignocellulosiques

Les fibres non comestibles de la plante de sorgho sucrier, ont fourni une source supplémentaire de ce que l’on appelle les sucres cellulosiques. Le laboratoire national des énergies renouvelables du ministère de l’Énergie, sur son site pilote de conversion de produits biochimiques du Colorado, a converti la biomasse des hybrides Ceres en sucrescellulosiques, qu’Amyris a ensuite fermentés en Farnésène renouvelable. Le projet commun d’évaluation a en partie été financé par une subvention du ministère américain de bioraffinage à énergie intégrée, accordée à Amyris. La subvention comprenait l’attribution de la sous-traitance à Ceres.

« Nous sommes convaincus que le sorgho sucrier peut devenir une importante source complémentaire de sucres fermentescibles au moment où les États-Unis étendent la production de biocarburants et de produits biochimiques renouvelables à travers l’utilisation de cultures non vivrières en dehors de la terre d’assolement principale », a déclaré Spencer Swayze, responsable du développement chez Ceres. Il a fait remarquer que les sucres libres du sorgho sucrier sont facilement accessibles et que grâce à la démonstration de la nouvelle technologie faite par le laboratoire NREL, de plus grandes quantités de sucres à faible coût pourraient devenir disponibles. « En tant que plante énergétique, le sorgho sucrier est un spectaculaire producteur de sucres fermentescibles à faible coût. Une deuxième source de sucres à partir de la biomasse serait d’un intérêt considérable », a affirmé Swayze.

« Les résultats de ces évaluations ont confirmé que le procédé de production de diesel renouvelable Amyris No Compromise, obtient de bonnes performances pour l’ensemble des sources de sucre. Les hybrides de sorgho sucrier Ceres ont produit des sucres qui ont produit des niveaux de Farnésène comparables à la canne à sucre et d’autres sources de sucre qu’Amyris a mises à profit », a déclaré Todd Pray, directeur de gestion de la production chez Amyris. « Le sorgho sucrier peut offrir la souplesse occasionnelle d’un produit de base couplée d’avantages environnementaux. Nous avons hâte d’utiliser le sorgho sucrier Ceres dans nos usines de production commerciale »,a conclu M. Pray.

Sorgho sucrier, photo Ceres

En tant que culture énergétique exclusive, le sorgho sucrier présente de nombreux avantages. C’est une plante qui pousse rapidement et qui peut efficacement produire à la fois de grandes quantités de sucres fermentescibles et de grandes quantités de biomasse. Les plantes ont besoin de considérablement moins d’engrais que la canne à sucre et peuvent être cultivées dans des zones plus sèches, puisqu’elles utilisent l’eau de manière plus efficace.

Cette saison, Ceres a commercialisé pour la première ses hybrides améliorés au Brésil. Au printemps, Ceres a également présenté ses deux premiers hybrides qui feront l’objet d’évaluations à plus grande échelle aux États-Unis. Ceres prévoit que la Floride et la côte du Golfe ainsi que l’Imperial Valley en Californie, l’Arizona et Hawaï sont des marchés potentiels pour la production du sorgho sucrier.

Ceres, Inc. est une société biotechnologique agricole qui commercialise des graines pour les cultures énergétiques utilisées dans la production de carburants destinés aux transports, d’électricité et de produits biosourcés renouvelables. Ceres combine la sélection poussée à la biotechnologie pour développer des produits qui puissent résoudre les limitations des produits de base bioénergétiques de première génération, augmenter la productivité de biomasse, réduire les intrants de culture et améliorer les cultures sur terres marginales. Ses activités de développement comprennent le sorgho sucrier, le sorgho riche en biomasse, le switchgrass et le miscanthus. Ceres commercialise ses produits sous la marque Blade.

www.ceres.net