Fabriquer du pétrole à partir de biomasse par liquéfaction hydrothermale

Le pétrole qui se trouve maintenant dans les sous-sols est issu de l’accumulation au fond des océans, il y a des millions d’années, de matière organique animale et végétale qui soumise à des conditions physiques particulières : très forte pression, haute température ou encore absence d’oxygène, s’est liquéfiée.

Ce procédé, appelé liquéfaction hydrothermale (HTL), est connu depuis les années 1930 mais n’a jamais été expérimentée à grande échelle en raison notamment d’obstacles techniques et de doutes concernant la qualité du carburant produit ainsi que la rentabilité énergétique du procédé.

Le département de chimie de l’université d’Aarhus et le centre d’excellence iNANO sont cependant parvenus a montrer que ce procédé pouvait permettre d’exploiter efficacement le potentiel énergétique de la biomasse.

« La liquéfaction hydrothermale pourrait devenir une technologie importante pour la production d’énergie. Cependant, un énorme effort de recherche et développement est nécessaire pour la construction de bioraffineries HTL adaptées à ce type de conversion. il reste encore à vérifier si les résultats prometteurs que nous avons obtenus [2] peuvent être maintenus à grande échelle » explique Brian Bech Nielsen, professeur à l’Université d’Aarhus.

Le procédé HTL est l’une des technologies que l’université » d’Aarhus a décidé d’inclure dans son nouveau programme de recherche baptisé « Program for Bioraffinering ». Le programme prévoit entre autres l’ouverture d’une bioraffinerie expérimentale à Foulum. Il sera dirigé par Peter Adamsen du département des sciences de l’ingénieur de l’Université d’Aarhus.

Contact : Anders Peter Adamsen – Chef de projet – Institut des sciences de l’ingénieur, Université d’Aarhus – anders.adamsen@agrsci.dk

Origine : BE Danemark numéro 34 (11/04/2012) – Ambassade de France au Danemark / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/69705.htm