L’Institut Français des Huiles Végétales Pures

L’IFHVP est une association à but non lucratif dont les objectifs sont :

  • le développement de la filière HVP et des différents usages de ses produits et coproduits,
  • la promotion des HVP utilisées comme additif ou carburant, notamment par des mesures fiscales appropriées,
  • l’orientation des motoristes vers le développement de véhicules plus propres fonctionnant entre autres avec les HVP,
  • la suppression de tous les obstacles, notamment ceux d’ordre légal, administratif et institutionnel.

L’HVP est l’un des biocarburants retenus par la Directive Européenne 2003/30. Il est issu directement de la biomasse, sans transformation chimique ni processus industriel. De part ses caractéristiques et son mode de production, l’HVP a le meilleur bilan énergétique de l’ensemble des carburants alternatifs actuellement sur le marché. En effet, il permet d’obtenir 5 à 6 fois plus d’énergie qu’il n’en faut pour le produire ! A titre indicatif, ce rapport est négatif pour le gazole puisqu’il n’est que de 0,917, c’est à dire qu’il nécessite un peu plus d’énergie pour le produire qu’il n’en restitue en tant que carburant.

L’HVP est produite par des agriculteurs locaux ce qui permet de maintenir une économie de proximité en instaurant un débouché local de leur production. Cette utilisation d’une filière courte d’approvisionnement permet aussi d’améliorer le bilan des émissions de gaz à effet de serre.
L’HVP est obtenue par pressage à froid des graines de tournesol ou de colza. L’opération produit 30 % d’huile et 70 % de tourteaux utilisés dans l’alimentation animale. Contrairement aux autres biocarburants la production d’HVP n’entre pas en concurrence avec l’alimentation animale et humaine mais permet de produire des tourteaux pour l’alimentation animale. Cela évite de les importer des USA ou du Brésil. L’Europe importe 82 % des protéines pour l’alimentation animale ! Là aussi cela améliore son impact sur le bilan des GES.

L’IFHVP accompagne et privilégie les pratiques culturales les moins agressives pour les sols comme les Techniques Culturales Simplifiées. Ces techniques limitent les intrants (pesticides, …) et les interventions d’engins agricoles, permettent de garder les sols couverts toute l’année et une croissance du nombre des organismes du sol.

Filière d’approvisionnement courte, économie de proximité, non concurrence avec l’alimentation humaine et production d’aliments pour le bétail, recours à des techniques culturales moins invasives pour les sols, bilan carbone et d’émissions de gaz à effet de serre plus favorable que les autres carburants (biocarburants et carburants « classiques ») sont les principaux intérêts de l’utilisation de l’HVP comme carburant.

La législation actuelle permet l’utilisation des HVP par les agriculteurs producteurs sur leurs engins agricoles. Elle l’autorise également aux collectivités qui signent un protocole avec le service des douanes. Depuis 2005, l’IFHVP accompagne les collectivités qui souhaitent utiliser les HVP sur leurs flottes captives. La Communauté de Communes du Villeneuvois a été la pionnière. Elle s’est engagée dans cette expérimentation alors que, contrairement au droit européen, la France ne permettait pas cette utilisation.

Contact : IFHVP, Maison de l’agriculture, 271 rue de Péchabout, 47000 AGEN
Tél : 05 53 95 65 58 et 06 01 75 79 12
Courriel : secretariat@ifhvp.fr
www.ifhvp.fr