Livre vert sur la production de biogaz en Région Wallonne

Document élaboré en consultation avec les acteurs de la filière au travers de la plateforme biométhanisation animée par Edora, la Fédération des Énergies Renouvelables en régions wallonnes et Bruxelles. Ce livre vert est accompagné d’un plan d’action présentant les mesures prioritaires à mettre en œuvre pour assurer le démarrage de la filière.

Ce livre vert est né d’un triple constat partagé par de nombreux acteurs du secteur des énergies renouvelables et de la bio-méthanisation en particulier :

  • d’importants gisements de production de biogaz et de fertilisant vert existent en Wallonie ;
  • cette production peut significativement contribuer au mix et à l’autonomie énergétique, à l’amélioration de la gestion de certains flux, de la qualité des sols et de l’environnement en général et conduire à l’autonomie agricole en terme de fertilisants ;
  • le cadre actuel ne permet pas à cette filière de se déployer.

Le biogaz concerné est celui produit à partir de la dégradation anaérobie de boues industrielles, de sous-produits et déchets agro-industriels, de sous-produits et déchets de l’ensemble de la filière alimentaire, de sous-produits d’élevage, de co-produits et sous-produits agricoles, de plantes énergétiques, de déchets verts, de la Fraction Fermentescible des Ordures Ménagères (FFOM) et autres déchets des collectivités. Ce livre vert ne traite pas des gaz issus des centres d’enfouissement technique ni ceux provenant de stations d’épuration autres que celles de l’industrie agro-alimentaire.

La bio-méthanisation s’inscrit dans un système de production et de valorisation en cycle fermé des éléments (carbone, azote et oligo-éléments), par la production de deux produits finaux à haute valeur ajoutée : un biogaz à haut pouvoir énergétique et un digestat ou fertilisant vert à haute valeur agronomique. Cette production supplémentaire optimise la performance globale du système en substituant certaines matières entrantes (engrais chimiques) et en insérant une étape de valorisation dans un processus de décomposition naturel. La logique sous-jacente consiste à mobiliser certaines matières et à en améliorer leur gestion afin d’optimiser l’exploitation des ressources, qu’elles soient naturelles ou propres aux activités humaines. Un cadre légal et administratif efficace devra être mis en place afin d’y contribuer favorablement, notamment par la reconnaissance officielle de la valeur agro-environnementale des digestats. Il y aurait en ce sens lieu de ne considérer comme « déchet » que les matières qui sortent définitivement du cycle en ce qu’elles ne peuvent réellement plus être valorisées et sont condamnées à être éliminées. Par ailleurs la bio-méthanisation s’inscrit parfaitement dans l’application de la hiérarchie dictée par la directive cadre déchets.

Le Livre Vert est destiné à ouvrir le débat sur l’utilité multiple (transversale/intégrale) de la production de biogaz et de fertilisant vert. Il s’attachera à démontrer comment cette filière contribue de manière dynamique et durable aux enjeux de notre société considérés comme essentiels par la Déclaration de Politique Régionale : environnementaux ; sociaux et humains ; économiques et de sécurité d’approvisionnement énergétique. Enfin il dresse quelques pistes de recommandations en vue de développer la filière.

>> Télécharger le LIVRE VERT Bio-méthanisation en Wallonie.