La Démarche d’Appui de la FAO pour la Bioénergie Durable

Afin  de promouvoir une approche solide et intégrée concernant le développement de la bioénergie, la FAO a développé ces dernières années un ensemble d’outils  qui font partie de « La Démarche d’Appui de la FAO pour la Bioénergie Durable : Garantir la  Contribution de la Bioénergie  à la Sécurité Climatique,  Énergétique et Alimentaire ».

La démarche se compose de cinq éléments : un outil d’aide à la décision qui fournit une feuille de route pour le développement de la bioénergie durable, un cadre analytique pour informer les décideurs en matière de développement de la bioénergie et sécurité alimentaire avec un complément spécifique concernant les impacts environnementaux, un outil qui combine la mise en œuvre de bonnes pratiques et les politiques relatives à leur promotion, un ensemble d’indicateurs relatif au suivi de la mise en œuvre de la bioénergie.

Le développement rapide de la bioénergie, en particulier des biocarburants, a généré beaucoup de débat concernant sa durabilité et plus particulièrement la question de la compétition énergie-aliments. Les liens entre la bioénergie et la sécurité alimentaire sont complexes et à multiples facettes. Le défi d’assurer la durabilité du développement de la bioénergie est encore accru lorsqu’on essaye d’y associer son potentiel de développement rural ainsi que les possible bénéfices lies à la sécurité climatique et énergétique.

Démarche d’Appui de la FAO - Cliquer pour agrandir

Une approche intégrée et sensée est nécessaire pour prendre en compte ces liens et promouvoir à la fois “énergie et carburant”, et s’assurer que la bioénergie contribue au développement rural. Une telle approche requiert donc :

  • Une compréhension détaillée de la situation, y compris opportunités, risques, possibles compromis et synergies y afférents;
  • Un environnement institutionnel et de politiques favorable, y compris des politiques sensées et flexible et des moyens appropriés pour leur mise en œuvre;
  • La mise en œuvre de bonnes pratiques par les investisseurs et producteurs afin de réduire les risques et accroître les opportunités de la bioénergie; ainsi que les instruments de politiques appropriés à la promotion de ces bonnes pratiques;
  • Un système de suivi-évaluation effectif ainsi que mécanismes de réponse en matière de politiques publiques.

En vue de promouvoir cette approche, au cours des dernières années, la FAO, en partie en collaboration avec des partenaires, a développé la Démarche d’Appui de la FAO sur le Développement Durable de la Bioénergie. Cette démarche comprend cinq éléments, qui peuvent être utilisés de façon indépendante ou conjointe, à différents stades et pour des raisons différentes au cours du processus de prise de décision en matière de développement de la bioénergie:

  1. L’outil de Prise de Décision pour une Bioénergie Durable de UN-Energy (DST/ Decision Support Tool), préparé conjointement par la FAO et le PNUE, propose les étapes nécessaires à l’élaboration de stratégies et aux décisions en matière d’investissements, et offre une source de ressources et liens relatifs à des informations et outils existants. Le DST peut être considéré comme un cadre général dans lequel s’insèrent les autres éléments de la démarche d’appui de la FAO; >> Plus d’info : A Decision Support Tool for Sustainable Bioenergy (en anglais)
  2. L’objectif principal du projet Bioénergie et Sécurité Alimentaire (BEFS/ Bioenergy and Food Security) est d’appuyer les pays en matière de politiques et développement de la bioénergie qui sauvegarde la sécurité alimentaire et s’inscrive dans les objectifs de développement socio-économique du pays, basé sur des informations solides. BEFS représente le coeur de l’appui de la FAO aux gouvernements qui souhaitent effectuer une analyse du potentiel de la bioénergie, avec un accent sur la sécurité alimentaire; >> Plus d’infos : Bioenergy and Food Security (en français).
  3. Le projet Critères et Indicateurs sur la Bioénergie et la Sécurité Alimentaire (BEFSCI/ Bioenergy and Food Security Criteria and Indicators) a développé une série de critères, indicateurs, bonne pratiques et options de politiques publiques relatifs à la production durable de bioénergie qui stimule le développement rural et la sécurité alimentaire; >> Plus d’info : Bioenergy and Food Security Criteria and Indicators (En français). Les Systèmes Intégrés Aliments-Énergie (IFES/ Integrated Food Energy Systems) constituent une bonne pratique promue par la FAO. Une vue d’ensemble sur “Comment Faire Fonctionner les Systèmes Intégrés Aliments-Énergie pour les Gens et le Climat” est disponible sur le site internet de la FAO; >> Plus d’info : Les systèmes intégrés aliments-énergie.
  4. La FAO héberge le Secrétariat du Partenariat Global sur la Bioénergie (GBEP/ Global Bioenergy Partnership) et a considérablement contribué à l’élaboration des indicateurs GBEP relatives à la bioénergie durable agréés en mai 2011 par 23 pays et 13 organisations internationales, avec l’implication de 22 autres pays et 10 organisations internationales. Ces indicateurs fournissent un moyen détaillé mais néanmoins pratique d’évaluer les impacts de la production et utilisation de la bioénergie dans un pays, et constituent donc une bonne source d’information pour les travaux de politiques. >> Plus d’info : www.globalbioenergy.org/ (En anglais).
  5. Le Cadre d’Evaluation des Impacts Environnementaux (BIAS/ Bioenergy Environmental Impact Assessment) a été développé pour fournir un panorama des principales questions environnementales et examiner les options, plateformes et bases de données, y compris leurs contraintes, liées à l’évaluation des impacts environnementaux des politiques et projets relatifs à la bioénergie. L’outil couvre les aspects eau, sols, biodiversité, gaz à effet de serre, changement dans l’utilisation des terres ainsi que les faiblesses en matière de connaissances et données à leur sujet. >> Plus d’info : Bioenergy Environmental Impact Analysis (En anglais).

Pour aller plus loin :

Frédéric Douard, Bioénergie International