Guide Abibois du chauffage bois dans l’habitat social

Chaque année, 2.000.000 à 2.300.000 m3 de bois de chauffage servent à chauffer 405 000 logements bretons, soit 34% des résidences principales de la région. De plus, cʼest aussi la première énergie renouvelable produite en Bretagne avec 3 755 GWh en 2009.

Face aux difficultés d’approvisionnements électriques que connait notre région ainsi qu’aux enjeux de précarité énergétique, Abibois, l’interprofession du bois en Bretagne, travaille, dans le cadre du Plan Bois Energie, à la valorisation du combustible bois comme une réponse aux besoins de chauffage des bretons, et notamment dans l’habitat social.

A cette occasion, Abibois a recensé douze exemples de réalisations chauffées au bois dans l’habitat social au travers d’un guide.

  1. La Pelousière à Langouët, un écoquartier de 6 logements collectifs en location et 12 maisons en accession sociale à la propriété. Solution de chauffage par poêles à granulés, pour une dépense annuelle 250 € TTC environ par logement; 0,75 tonne de granulés /an et par logement.
  2. Le Pont Liard/Les Lavandières à Breteil, une opération de 11 maisons individuelles en bois,
    assemblées en 3 ou 4 maisons mitoyennes. Solution de chauffage par poêles à granulés, pour une dépense annuelle 200 € TTC environ par logement; 0,6 tonne de granulés /an et par logement.
  3. Les Colibris, Zac de la Niche aux Oiseaux à La Chapelle Thouarault, un ensemble de 7 maisons individuelles BBC Effinergie en location-accession. Solution de chauffage par poêles à granulés, pour une dépense annuelle 250 € TTC environ par logement; 0,75 tonne de granulés /an et par logement.
  4. Maisons pour les gens du voyage à Gévezé, 4 logements locatifs adaptés et individuels (T1 bis de 51 m²) pour la sédentarisation des gens du voyage. Solution de chauffage par poêle à bûches.
  5. Les Ecureuils, Zac du Chêne Romé à Saint-Aubin-d’Aubigné, un ensemble de 17 maisons individuelles (11 T4 et 6 T5) en location-accession. Une solution par poêles à granulés, 0,35 tonne de granulés /an et par logement.
  6. Le Belem, ZAC du Lobréont à Surzur, construction de 11 maisons BBC en location accession,
    5 maisons livrées en septembre 2011, 6 maisons livrées en mars 2012. Une solution par poêles-bouilleurs à granulés, 1 tonne de granulés /an et par logement.
  7. L’Oisellerie à Saint-Georges-de-Reintembault, opération de renouvellement de patrimoine d’une résidence de 5 pavillons locatifs de types 2 et 3 conformes au label Très Haute Performance Energétique. Solution avec poêles à bois bûche de 45 cm.
  8. La Petite Martinière à Saint-Brice-en-Coglès, réhabilitation d’un petit collectif de 12 logements datant de 1976 avec changement du système de chauffage. Solution de chauffage pour chaudière à granulée centrale, de 56 kW, 14 tonnes de granulés /an pour l’ensemble. Dépense annuelle de 300 € TTC environ par logement.
  9. Les Genêts à Mordelles, réhabilitation d’un ensemble de 52 logements, datant de 1975. La chaufferie fuel est remplacée par une chaufferie mixte bois-gaz. Consommation de plaquettes de 132 tonnes/an. Dépense annuelle de 380 € TTC environ par logement.
  10. ORU – Quartier de Kervénanec à Lorient, installation d’un réseau de chaleur mixte bois-gaz qui alimente environ 350 logements locatifs (neufs et réhabilités) et 1500 m² de bureaux au sein d’un quartier de 24 000 m². Une chaudière centrale de 720 kW consomme 850 MWh de bois déchiqueté sont consommés par an pour alimenter 24 000 m² de bâtiments.
  11. Les Jardins du Moustoir à Plescop, une opération de 35 logements collectifs et individuels locatifs labellisés BBC Effinergie (5 maisons ossature bois, plus 30 logements répartis sur 3 bâtiments). Une chaufferie centrale, avec chaudière bois de 220 kW et un réseau de chaleur, consomme 60 tonnes de plaquettes bois par an, soit 1,7 tonnes par foyer pour le chauffage et l’eau chaude représente un coût global de 5 520 € HT de combustible, soit 160 € HT annuel par logement.
  12. Les Terrasses d’Hélios à Vezin-le-Coquet, une opération de 52 logements divisés en trois bâtiments THPE : deux R+2 et un R+3, intégré au premier réseau de chaleur Biomasse de la région rennaise (400 logements). La chaufferie bois alimente des immeubles collectifs, l’EPHAD et les bâtiments communaux. Une chaudière bois de 1 500 kW garantit 80% des besoins de chauffage et d’eau chaude de 400 logements, complétée de deux chaudières gaz de 1 000 et 500 kW pour assurer l’appoint et le secours.

>> Télécharger le guide pour avoir tous les détails de ces opérations (pdf 2 Mo).

Frédéric Douard, Bioénergie International