La co-combustion, opportunité facile d’intégration de la biomasse dans les chaufferies à charbon

Installation de mesure lors des tests de combustion à Duisbourg en 2005

La mise au point de meilleurs mélanges de biomasse, de déchets et de charbon pourrait aboutir à un mix combustible plus respectueux de l’environnement et contribuant à satisfaire les besoins de l’Europe en matière d’énergie.

Le principal objectif économique de ce siècle est déterminé par le secteur de l’énergie. En appliquant une approche durable et écologique, l’Europe vise à être au premier plan de ce secteur. Le projet Copower («Synergy effects of co-processing of biomass with coal and non-toxic wastes for heat and power generation») financé par l’UE visait un rôle important dans cette direction. Le projet a cherché à optimiser la mise au rebut des déchets et à exploiter la biomasse d’une manière respectueuse de l’environnement, pour améliorer la génération d’énergie.

Dans ce but, Copower a évalué les ressources en biomasse en Italie, au Portugal et en Turquie. Il a déterminé les obstacles techniques et économiques qui contrarient la génération d’énergie à partir de biomasse et autres déchets. Le projet a analysé les systèmes de carburant, étudié les mélanges de combustibles, et caractérisé le potentiel énergétique des déchets, afin de déterminer le mélange idéal de déchets et de combustibles en vue de la co-combustion. Il lui a fallu étudier les limites des synergies ainsi que la scorification, l’encrassement et le comportement des cendres lors de la combustion.

Le projet a étudié l’alimentation en carburant pour optimiser les processus de co-combustion, minimiser les conséquences pour l’environnement, et améliorer les aspects économiques. Il a conduit des tests de co-combustion de lits fluidisés, ce qui offre la souplesse requise pour gérer simultanément différents carburants.

Outre l’analyse de la chaîne d’approvisionnement, l’équipe du projet a conduit des tests avec différents déchets et combinaisons de charbon, paille, farine d’os et boues d’épuration. Elle a étudié de près la volatilité du combustible, la combustion du charbon de bois, le comportement des cendres, les émissions et la toxicité pour l’environnement, et conduit de nombreux tests de co-combustion pour déterminer les mélanges les plus efficaces. Copower a également mené une étude socio-économique et de l’impact sur l’environnement, examiné le stockage et entrepris une analyse de marché.

Citons également un autre résultat important, la conception d’une base de données relative aux divers combustibles étudiés par le projet et aux variations selon les pays. Les résultats du projet montrent également les synergies obtenues lors des tests de co-combustion, qui pourraient être d’une grande valeur pour développer la technologie. Les données et les résultats du projet pourraient conduire à de nouveaux systèmes de co-combustion, présentant un grand intérêt face aux besoins mondiaux en énergie.

Contact
Dr Ibrahim GULYURTLU, INETI, Courriel : ibrahim.gulyurtlu@ineti.pt
INSTITUT NATIONAL de l »ENERGIE, de le TECHNOLOGIE et de l’INNOVATION
LISBONNE, PORTUGAL
Tel: +35-12171-65141 extension: 2774 – Fax: +35-12171-66569