La plus grosse chaufferie à granulés de Suisse alimente la station alpine d’Anzère

Livraison de granulés de bois par la société Valpellets à la chaufferie d’Anzère dans le Valais, photo Chauffage Bois-Energie Anzère

C’est à Markus Mann que revient l’initiative de ce projet d’énergie propre et durable. La famille Mann est propriétaire d’un appartement à Anzère depuis 1972. La problématique de tous ces appartements construits vers le milieu des années 60 est identique: les installations de chauffage à mazout sont obsolètes et doivent être remplacées. L’idée de repartir vers des systèmes utilisant les énergies fossiles polluantes et non renouvelables était inimaginable pour ce pionnier des énergies propres. Markus Mann a donc mis son énergie, son savoir et des fonds dans la réalisation de ce projet.

Rallier les propriétaires
La première étape a consisté à informer puis à fédérer les propriétaires. Les agences immobilières d’Anzère ont fourni un travail considérable dans ce sens. Au total, ce projet d’énergie propre réunit quelque 600 propriétaires.

Création de la société Chauffage Bois-Energie Anzère, CBA SA
Pour conduire la réalisation du projet, la société CBA SA a été créée en juin 2010. Le capital se répartit ainsi : 51% Mann Energie Suisse – 49% les propriétaires d’immeubles.

Photo Chauffage Bois-Energie Anzère

Emplacement de la Centrale de chauffage
La centrale sera édifiée au lieu-dit Moère entre la route de Bonnefille et la route Arbaz-Anzère. Le lieu est situé à 700 m de la place centrale. Le terrain est loué par la Bourgeoisie d’Ayent pour une durée de 50 ans.

Les travaux ont débuté à l’automne 2010
Alimentée par des granulés, la centrale de chauffage à bois d’Anzère est la plus importante installation de ce type en Suisse. C’est en 2011 que les premiers bâtiments ont vu arriver cette chaleur propre, durable et neutre sur le plan du CO2 dans leurs radiateurs.

C’est un million de litres de mazout qui sont substitués chaque année par cette technologie utilisant un combustible local et renouvelable, à savoir les déchets de bois des forêts valaisannes. Seize grands immeubles situés aux alentours directs de la place du village d’Anzère, ont adhéré au projet de chauffage à distance soit 600 appartements, ainsi que le nouveau centre de bien-être.

Anzère, station propre
Avec ce projet, la station d’Anzère bénéficie d’un nouvel argument touristique et publicitaire : une station propre. Les hôtes profiteront non seulement d’un panorama exceptionnel, mais d’un air plus pur. Rappelons pour information que le CO2 rejeté par la centrale est identique à celui qui serait naturellement rejeté par le pourrissement du bois dans la nature. De plus ce volume de CO2 est équivalent à celui emmagasiné par l’arbre durant sa croissance. Anzère, une station où il fait désormais bon respirer.

La centrale à granulés
De la taille d’une maison d’habitation, la centrale de chauffage à bois abrite deux chaudières qui délivrent une puissance totale de 6,5 MW. Deux grands silos, d’une contenance totale de 400 tonnes sont remplis de granulés de bois, qui sont dirigés vers les chaudières par une vis sans fin. Le fonctionnement de la centrale est autonome au même titre qu’une chaudière à mazout.

>> Pour en savoir plus : chauffageboisanzere.ch

Frédéric DOUARD