Des granulés biocombustibles made in Corsica

Bertrand Joalland, photo Frédéric Douard

La Corse n’est pas un territoire à la traîne du bois-énergie. L’île est fortement boisée, montagneuse et ses habitants se sont toujours chauffés au bois. Depuis 1988, une société y approvisionne même des chaufferies collectives en plaquettes, Corse Bois Énergie, voir le reportage dans notre magazine de février 2011. Mais la Corse est une île et les échanges sont plus coûteux que sur le continent, et sa population, n’est pas très forte (300 000 habitants). Concernant les granulés de bois, une idée préconçue était ainsi répandue sur place comme quoi, le marché local était insuffisant pour faire vivre une unité de granulation. Et les seuls granulés présents sur le marché étaient amenés du continent, forcément, avec un coût au final 100 € plus cher à la tonne, pas de quoi favoriser une pénétration de cette technique moderne de chauffage.

Les granulés Joalland Biocombustibles en sacs papier, photo Frédéric Douard

Tout ceci n’allait pourtant pas décourager Bertrand Joalland, installé à Aléria, et qui souhaitait convertir le chauffage de son habitation aux granulés. Car Bertrand est fils et petit fils de menuisiers, et le bois, il aime ça. Comme tout le monde, il a commencé par chercher du granulé sur le marché, et il l’a trouvé . . . un peu cher, mais surtout l’idée lui est apparue immédiatement stupide de faire venir du bois de si loin alors que la Corse en regorge. Les études montrent en effet que la filière bois corse ne coupe annuellement que 10% de son accroissement biologique. Et comble de tout, les scieries locales n’ont souvent d’autre débouché pour leurs sciures que la décharge.

Bertrand qui est un homme qui a beaucoup voyagé, qui est entreprenant, se met immédiatement à réfléchir. Et bien évidemment, la solution est de valoriser une partie de cette immense ressource indigène et de produire des granulés localement. Il va donc s’acheter une micro-presse pour particuliers, se bricoler un générateur d’air chaud, un sécheur et en quelques mois, il réussit à produire ses premiers granulés…..

…. pour lire la suite, consulter le Magazine Bioénergie International n°16- Novembre-Décembre 2011.

Le magazine Bioénergie International est disponible :