Biodiesel à haute teneur, le Diester 30%

Article paru dans le Magazine Bioénergie International n°15- Septembre-Octobre 2011

La communauté urbaine d’Alençon utilise du Diester 30% depuis 1992

En avril 2010, l’ADEME délivrait ses conclusions sur les nouveaux bilans environnementaux des biocarburants. Une réactualisation qui émanait de la volonté gouvernementale (à travers le Grenelle de l’environnement) de remise à plat des bilans environnementaux des énergies issues de la biomasse. En confirmant de nouveau son impact positif sur l’économie de rejet de CO2, le biodiesel demeure une solution environnementale qui a ses adeptes.

Plusieurs dizaines d’entreprises et de collectivités consomment ainsi du Diester, marque française de biodiesel, incorporé à hauteur de 30% dans le gazole de leurs véhicules. Entretien avec Gaël PETTON, responsable de la communication Diester chez Proléa/Sofiprotéol, et directeur de l’association nationale Partenaires Diester.

Quelles sont les grandes lignes à retenir sur le Diester ?

Le Diester® est le nom donné au biodiesel français élaboré en à partir des oléagineux (principalement du colza). C’est le biocarburant pour véhicule diesel élaboré par Proléa la filière française des huiles et protéines végétales et produit par Diester Industrie (groupe Sofiprotéol). Après des tests à la fin des années 80, sa production a débuté en 1992. La distribution pétrolière l’incorpore depuis 1995 en taux dit « banalisé » (dans toutes les pompes sans que cela ne soit indiqué) à 5 puis désormais 7% dans le gazole commercialisé. Une toute petite partie de cette production de biodiesel est orientée vers les utilisateurs de flottes captives (disposant de leurs propres cuves) et qui souhaitent consommer le biodiesel à plus forte teneur, le Diester 30%.

Des discours divergents ont été tenus sur les biocarburants? Comment vous situez vous dans ce sujet médiatiquement « sensible » ?

On oublie trop souvent de rappeler que le biodiesel est une énergie renouvelable issue de nos champs, avec l’appui de plus de 90 000 producteurs d’oléagineux. Les cultures de colza en France ont occupé 1,5 million d’hectares en 2010. Environ 65% de la production de colza va au biodiesel, soit moins d’un million d’hectares. Ce chiffre est à comparer aux 29,4 millions d’hectares de surfaces agricoles utilisées en 2010 (source ministérielle). Avec 3% des surfaces agricoles utilisées, le colza destiné au biodiesel n’« envahit » absolument pas les paysages. L’agriculture française ne consacre donc pas ses surfaces agricoles aux seuls besoins énergétiques du pays…

…. pour lire la suite, consulter le Magazine Bioénergie International n°15- Septembre-Octobre 2011.

1 réponse

  1. 7 février 2014

    […] Biodiesel à haute teneur, le Diester 30% […]