Appel à proposition de la société civile, l’Energie pour tous en 2030

GVEP a rejoint un groupe diversifié de 71 organisations de la société civile d’Europe et d’Afrique sub-saharienne pour appeler les dirigeants européens à s’engager sur l’éradication de la pauvreté énergétique et sur la réalisation de l’accès à l’énergie universel d’ici 2030.>

La campagne, dirigée par Practical Action, se concentre sur l’Afrique sub-saharienne, la région la plus gravement touchée, et appelle à une volonté politique accrue pour fournir de l’énergie pour tous et des fonds européens en quantité et qualité pour en faire une réalité.

Les représentants de la société civile appellent l’UE à :

  • Approuver l’objectif de l’ONU pour atteindre l’accès universel aux services énergétiques modernes d’ici 2030, et son engagement à assumer sa juste part des ressources nécessaires pour atteindre cet objectif.
  • Faire de l’ accès à l’énergie un objectif clé en amont du Sommet de la Terre RIO+ 20.
  • S’ assurer que la fourniture d’accès à l’énergie universelle soit incorporée dans le nouveau cadre financier pluriannuel.
  • Défendre l’accès à l’énergie dans le dialogue avec les gouvernements d’Afrique Subsaharienne, comme un catalyseur pour le développement communautaire, national et régional.
  • Utiliser la Facilité Energie ACP-UE en faveur des pauvres comme un modèle pour l’Union Européenne  et les mécanismes financiers de l’énergie mondiale et s’engager à long terme, augmentant la facilité énergie après 2014.
  • Adopter un plan d’action pour les contributions de l’UE pour un accès à l’énergie universel à partir de maintenant jusqu’en 2030, en incluant des cibles pour des contributions financières annuelles et une évaluation régulière des progrès réalisés.
  • S’assurer que le partenariat énergie Afrique – UE fait de l’accès à l’énergie pour les pauvres sa priorité dans ses objectifs politiques et programmes de coopération, et préconise  des investissements dans de petites infrastructures,  et renforce l’engagement de la société civile.
  • Assurer l’intégration des perspectives d’accès à l’énergie dans son financement climatique.

Les principes clés qui sous-entendent les exigences ci-dessus sont :

  • Augmentation de la quantité et la qualité de la finance pour l’accès à l’énergie.
  • Mettre l’accent sur la réduction de la pauvreté et le développement durable comme objectifs centraux de distribution d’énergie.
  • Participation et consultation effective des communautés locales et de la société civile.
  • Prise en compte active de la gamme complète de services énergétiques – y compris la cuisson, le chauffage, la frigération, l’accès à l’information et aux communications, et l’énergie pour la génération de revenus.
  • Harmonisation et cohérence des objectifs et des stratégies des instruments  de financement et politiques pertinentes de l’UE.

Au cours des prochaines semaines l’Appel sera envoyé à chaque décideur européen cible, en demandant une réponse écrite et une rencontre physique pour maintenir l’élan sur le dialogue autour de l’énergie pour le développement.

Ben Good, Directeur Général de GVEP International a salué l’initiative: «L’UE est un avocat  essentiel du développement durable et a un rôle crucial à jouer dans la mobilisation des parties prenantes à soutenir les priorités dans l’accès à l’énergie universelle », a-t-il dit.

Louant le leadership de l’UE sur la question accès à l’énergie, Ben Good a  salué l’UE pour son co-financement  dans le Projet de Développement d’Entreprises Energétiques (DEEP), une initiative de 5 ans  représentant plusieurs millions et lancée en 2008 pour soutenir le développement d’une industrie durable et  généralisée de micro et petites entreprises énergétiques  en Afrique de l’Est.

Dirigée par GVEP, le programme travaille avec plus de 800 entrepreneurs  du secteur énergie impliqués dans l’expansion du marché de l’énergie moderne et offrant un accès à l’énergie propre à un million de personnes. « Cela représente seulement un  investissement de deux euros par personne accèdant à l’énergie, que ce soit par l’achat d’une cuisinière plus efficace ou d’un appareil fonctionnant  à énergie solaire pour éclairer une pièce ou recharger les téléphones mobiles. Dans  le processus, 500 nouveaux emplois ont été créés et environ 200 000 tonnes d’émissions de carbone ont été économisées », ajoute Ben Good.

Plus d’informations (en anglais) disponibles sur la campagne Energie pour Tous 2030 ici

GVEP (Global Village Energy Partnership) travaille avec les entreprises des pays en développement pour augmenter l’accès à l’énergie moderne et améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. A ce jour, presque un million de personnes ont bénéficié de ses programmes.