Une centrale électrique bois-charbon de 800 MWé à Rotterdam

22 juin 2009, Electrabel, filiale Gdf-Suez, démarre la construction d’une centrale de 800 MWé fonctionnant à la biomasse et au charbon, à Rotterdam sur le site du Maasvlakte. Ce projet représente un investissement global de 1,2 milliard d’euros, une contribution importante pour le développement économique et pour l’emploi de la région pour les prochaines années. Il s’inscrit dans le programme d’investissements de GDF SUEZ qui prévoit une enveloppe d’investissements de 30 milliards € sur la période 2008 – 2010.

Ce projet, destiné à renforcer la sécurité d’approvisionnement en électricité en Europe de l’Ouest, s’inscrit également dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique :

  • La centrale, construite à partir des technologies les plus récentes, offre un rendement énergétique d’environ 46 %, contrairement aux centrales à charbon de l’ancienne génération limitées a un rendement d’environ 36 %. Grâce à l’amélioration de rendement, plus d’électricité sera produite avec moins de combustibles fossiles, ce qui entraînera une baisse d’environ 25 % des émissions de CO2.
  • L’installation fonctionnera pour moitié avec de la biomasse et pour moitié avec du charbon, diminuant de façon importante l’empreinte de CO2.
  • En plus de ce bilan avantageux en matière de réduction des émissions de CO2, le site du Maasvlakte a notamment été retenu pour les possibilités qu’il offre en matière de capture et stockage du CO2 (CCS pour CO2 Capture and Storage). La centrale anticipe en effet les développements que devraient connaître ces technologies dans les prochaines années. Electrabel et GDF SUEZ s’impliquent activement dans la recherche et le développement dans ce domaine. Le groupe finalise ainsi actuellement un dossier de participation à un projet pilote industriel à grande échelle de CCS sur le site, dans le cadre du European Economic Recovery Plan. Par ailleurs, Electrabel collabore actuellement à un projet de mise au point et d’exploitation d’une installation test de capture du CO2 ; cette installation sera opérationnelle en 2010 dans la centrale de Gelderland à Nimègue aux Pays-Bas.

Cet investissement confirme les ambitions de GDF SUEZ d’être un acteur de tout premier plan sur le marché Nord-Ouest Européen qui intègre le Benelux, l’Allemagne et la France. L’augmentation des capacités d’interconnexion entre les systèmes électriques de ces pays ainsi que l’intégration des bourses d’électricité en France, en Belgique et aux Pays-Bas ont renforcé considérablement les possibilités d’échanges d’électricité et de transactions. Ces pays peuvent donc être considérés comme un marché désormais largement intégré. Le site de Maasvlakte à Rotterdam présente d’énormes avantages en termes de logistique (approvisionnement en charbon et en combustible biomasse), de refroidissement et de possibilités de raccordement au réseau haute tension. Pour mener à bien son projet, Electrabel a également bénéficié du soutien des autorités publiques, notamment des autorités locales et déterminé, en collaboration avec l’administration communale
et l’autorité portuaire, l’emplacement le plus approprié pour ce projet. La construction de cette centrale devrait être terminée en 2013.