Le marché de la biomasse en Europe devrait croître de 44 % d’ici à 2020

  • Catégorie(s) : Actu

66% des énergies renouvelables en Europe sont représentées par la biomasse, photo Frédéric Douard

La politique en matière d’énergie renouvelable de l’Europe va générer une augmentation de la demande de biomasse lignocellulosique de 44 % entre 2010 et 2020. L’utilisation accrue de la biomasse proviendra principalement du secteur énergétique, mais également des secteurs industriels et résidentiels. Ce sont là les résultats de l’European Biomass Review, une nouvelle étude de RISI, le plus important fournisseur d’informations du secteur mondial des produits forestiers.

Quel est le potentiel d’augmentation de l’approvisionnement régional provenant de la forêt et d’autres sources et quelles actions sont prises pour libérer le potentiel ? La clé du développement futur des marchés européens de la biomasse réside dans le potentiel d’approvisionnement de la région et dans la qualité de la mobilisation de nouvelles sources d’approvisionnement, tels que les résidus forestiers, les résidus agricoles et les cultures énergétiques. Trois scénarios pour la mobilisation de nouvelles sources d’approvisionnement d’ici 2020 apparaissent pour chaque région dans l’European Biomass Review. Une analyse de la courbe de coût de chaque région et un scénario illustrent les implications pour la tarification et les importations de biomasse.

Projection de la demande européenne en biomasse, RISI 2011

Alors que des technologies telles que l’éolien, le solaire et la géothermie se développent rapidement, la biomasse lignocellulosique est actuellement la source d’énergie renouvelable (SER) la plus vaste et elle reste attractive en raison de sa relative abondance et de son approvisionnement fiable. Dans cette étude, la valeur économique de la biomasse comparée à d’autres SER fait l’objet d’une analyse et elle utilise des facteurs macroéconomiques de stimulation de la demande et les Plans d’action nationaux en faveur de l’énergie renouvelable (NREAP) pour prévoir la demande de biomasse par secteur jusqu’en 2020.

 » Les NREAP expliquent comment les gouvernements comptent atteindre les cibles d’énergie renouvelable d’ici 2020  » déclare l’auteur de l’étude, Glen O’Kelly,  » mais les prévisions de la demande en biomasse se basent sur les annonces d’investissement, le coût du carbone et la valeur économique relative de la biomasse, ainsi que sur une analyse des facteurs macro-économiques : prévisions du PIB, population, utilisation énergétique des ménages, production de l’industrie forestière, autant de facteurs pris en compte dans cette étude. « 

European Biomass Review couvre les pays de l’EU27, auxquels viennent s’ajouter la Norvège et la Suisse, avec une ventilation selon cinq régions (Nord, Ouest, Est, Europe du Sud et Grande-Bretagne/Irlande). Elle met en lumière les opportunités pour les exportateurs mondiaux de biomasse, ainsi que la nécessité de développer des infrastructures telles que des ports et terminaux pour les chaînes d’approvisionnement, les contrats à terme relatifs à la biomasse et les instruments de couverture.

Pour en savoir plus (en anglais) : www.risi.com/ebiomass

Source : PRNewswire le 11 juillet 2011