Monter un kit flex-fuel pour utiliser le Superéthanol E85

Depuis la récente flambée des prix à la pompe, nous entendons de plus en plus parler des kits flex-fuel. A une moyenne d’aujourd’hui 0.888 € le litre à la pompe, la tentation est grande pour une bonne partie de la population Française d’adopter l’E-85 quand le litre de SP95 coute aujourd’hui en moyenne 1.53 €.

Le Superéthanol E85 est le carburant essence sans plomb pouvant contenir jusqu’à 85% de bioéthanol et 15% d’essence Sans Plomb 95.
Ce carburant est compatible avec des véhicules capables d’adapter automatiquement leur fonctionnement au carburant utilisé : les véhicules dits FlexFuel (ou encore flexibles). Les véhicules FlexFuel sont capables de rouler indifféremment au SP95 ou SP98, au SP95-E10 ou au Superéthanol E85.

Différents dispositifs sont cependant proposés permettant d’adapter un véhicule essence classique à l’utilisation de l’E-85 ce sont les kits dits flex-fuel.
Un kit E85 est un boitier électronique coutant en moyenne entre 200 € et 900 € permettant de transformer un véhicule conçu pour fonctionner à l’essence en véhicule fonctionnant à l’E85.

Qu’en est-il exactement de la législation concernant l’installation de tel dispositif ?

Il n’existe en pratique aucune loi interdisant l’utilisation d’un tel dispositif mais plusieurs mises en garde doivent être faites :

  • Vous perdez votre garantie constructeur s’il s’agit d’un véhicule neuf.
  • De gros problèmes au niveau des assurances peuvent se poser en cas d’accident. Il est cependant possible de demander une attestation à votre assurance pour la prise en charge sans condition des véhicules modifiés au moyen d’un boitier additionnel Flexfuel, pour plus de sérénité.
  • De gros problèmes se posent également lors de l’immatriculation du véhicule. Il vous faudra un certificat de conformité de la DRIRE ce qui n’est pas chose facile à obtenir voir même mission impossible… “Le montage d’un kit de conversion au E85 sur un véhicule usagé modifie la source d’énergie du véhicule concerné. Il s’agit donc d’une transformation notable visée à l’article R.321-16 du code de la route qui nécessite de présenter le véhicule en réception à titre isolé (RTI) auprès d’une DRIRE. En l’absence de procès verbal de RTI justifiant le changement d’énergie, le défaut 0.4.1.1.1. doit être signalé. Les attestations de montage flex-fioul est, en l’espèce, sans valeur pour modifier l’énergie.”
  • Il existe enfin de gros risques lors du passage du contrôle technique car dans la mesure ou les caractéristiques d’origine de la voiture sont modifiées, il faudra repasser une réception à titre isolé à la DRIRE et donc logiquement le contrôle technique devrais être refusé à votre véhicule pour non conformité car il n’y aura pas la bonne mention de carburant sur la carte grise.

Source : Blog Roulons propre, roulons nature, le 30 mars 2011

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...