Ces projets permettront la valorisation annuelle de plus de 570 000 tonnes de biomasse, essentiellement de plaquettes forestières, photo Frédéric Douard

Dalkia a été sélectionné pour sept projets dans le cadre du troisième appel d’offres gouvernemental pour des centrales de production combinée d’électricité et de chaleur à partir de biomasse (CRE Biomasse 3).

La puissance électrique totale cumulée est de près de 60 MW. Ces projets permettront la valorisation annuelle de plus de 570 000 tonnes de biomasse, essentiellement sous forme de plaquettes forestières.

Ces centrales de cogénération alimenteront en chaleur renouvelable des réseaux urbains de chauffage tout en produisant de l’électricité. La plus importante de ces centrales, d’une puissance de 10,4 MW électriques et 33 MW thermiques, sera connectée au réseau de chaleur de la ville de Rennes et desservira plus de 15 000 logements. Six autres installations, d’une puissance comprise entre 7,5 et 10 MW électriques, alimenteront des réseaux de chaleur existants des villes de Strasbourg, Orléans, Tours, Angers, Lens et Limoges. Au total, l’ensemble de ces centrales représente une puissance électrique cumulée de 57 MWé, soit 23 % de la puissance proposée à l’appel d’offres. Elles permettront à 82.500 équivalents-logements de bénéficier d’une chaleur verte à des tarifs très compétitifs, les réseaux de chaleur alimentés par plus de 50% d’énergies renouvelables bénéficiant d’un taux de TVA de 5,5 %.

Dalkia considère les réseaux de chaleur comme le meilleur vecteur pour introduire la chaleur verte, en particulier la biomasse, au cœur de la ville et pour permettre à la France d’atteindre les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixée dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Les 570 000 tonnes de biomasse qui alimenteront ces centrales seront pour plus des trois quarts directement issues de la forêt. Cet approvisionnement se fera en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux de la filière forestière, propriétaires, exploitants forestiers et entreprises de travaux forestiers. Dalkia s’est en effet doté d’une organisation dédiée qui vise à fédérer l’ensemble de ces acteurs dans une relation de long terme. Cette démarche permet d’assurer, localement, un approvisionnement continu tout en maîtrisant les coûts et la qualité de la biomasse. Elle contribue également à l’entretien du patrimoine forestier et au développement de l’emploi local.

Plus de 180 installations exploitées par Dalkia valorisent la biomasse pour une puissance totale de 1 000 MW thermiques. Parmi ces installations, l’entreprise possède et exploite l’une des plus grandes centrales biomasse d’Europe à Pécs en Hongrie. En France, après l’entrée en service en 2009 de la plus grande centrale biomasse connectée à un réseau de chaleur à Cergy-Pontoise (Val d’Oise), Dalkia achève la construction de la plus importante centrale de cogénération à partir de biomasse (140 MW thermiques, 69 MW électriques) à Biganos dans les Landes sur le site du papetier Smurfit Kappa. Au total, 1,2 million de tonnes de biomasse sont consommées chaque année par les installations gérées par Dalkia, dont 430 000 tonnes en France.

Frédéric Douard, Bioénergie International

Publié par Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr