La norme européenne sur les biocombustibles solides arrive

Assortiment de biocombustibles solides, Curitiba, Brésil, photo Frédéric Douard

Depuis plus de 10 ans maintenant, et à 27 États désormais, le comité technique européen CEN-TC335 sur la normalisation des biocombustibles solides travaille à l’élaboration d’un référentiel qui classifie l’ensemble des biomasses solides à vocation énergétique. Ce référentiel européen sera repris dès cette année comme base par le groupe de travail international ISO-TC238 pour la mise en place du même type de document au niveau mondial.

La norme EN 14 961, tel est son numéro, est faite pour aider la commercialisation et l’utilisation des biocombustibles solides en situation non industrielle (usage domestique, marchés de petites puissances) ou les variations de qualité du combustible peuvent avoir des effets importants en matière environnementale et sur la tenue des appareils. De fait, elle concerne les biocombustibles solides qui seront utilisés dans toutes les chaufferies de moins de 500 kW.

La norme est constituée de plusieurs parties :
  • Partie 1 : Exigences générales – Publié et en vente sur la boutique AFNOR
  • Partie 2 :Granulés de bois non industriels – à publier 2011
  • Partie 3 : Briquettes de bois non industrielles – à publier 2011
  • Partie 4 : Plaquettes de bois non industrielles – à publier 2011
  • Partie 5 : Bois de chauffage – à publier 2011
  • Partie 6 : Granulés non à base de bois et non industriels – à publier

Les spécifications sont relatives aux performances des biocombustibles quant à leur aptitude à :
  • répondre à l’usage technique (granulométrie, résistance mécanique, dimensions, taux de cendre, PCI) et à la longévité du matériel de combustion
  • répondre aux exigences environnementales lors de sa combustion (Poussières, Cl,S,N, métaux, …)
  • répondre aux attentes des usagers.
Les biocombustibles solides sont classifiés par :
  • leur origine et leur source,
  • leurs principales formes commercialisées,
  • leurs propriétés.

La classification repose sur l’origine et la source des biocombustibles. Dans le système hiérarchique de classification, les principaux groupes de biocombustibles solides, classés par origine, sont les suivants :
  • biomasse ligneuse,
  • biomasse herbacée,
  • biomasse fruitière et
  • assortiments et mélanges.

Aujourd’hui, seule la partie 1 de la norme, la classification a été publiée. Les parties 2 à 5 seront publiées en 2011 ou début 2012 pour les granulés de bois, les briquettes de bois, les plaquettes et les bûches. La partie 6 qui concerne les granulés végétaux sera publiée ultérieurement car elle n’est pas encore aboutie.

Les valeurs de classement des granulés de bois, des briquettes de bois, des plaquettes de bois et des bûches sont présentées dans le document ci-dessous :

Cliquer pour téléchargerPar la suite, mais le calendrier n’est pas encore défini, les autres formes de biocombustibles verront eux-aussi la publication de cadrages normatifs : les végétaux en balles ou en vrac, les graines, les coques et noyaux, les grignons d’olives, les pulpes, les baies, les racines …. Ces produits disposent déjà dans le document principal de classification de la Norme (EN 14 961-1) d’une classification mais donc non bornée. D’autres textes sont enfin encore sur le « métier » notamment pour les bois usagés.

Frédéric Douard, Bioénergie International

>> Pour suivre toute l’actualité et les analyses sur les filières des bioénergies, je m’abonne à