Tous les chiffres du bois-énergie dans le Grand Nord Est de la France

Photo rapport GNE 2015Depuis plus de 20 ans en France, les politiques nationales et régionales mettent l’accent sur l’usage du bois comme source d’énergie renouvelable, car il présente de multiples avantages environnementaux et socio-économiques. Ainsi, afin d’atteindre les objectifs fixés, des mesures incitatives permettent à la filière bois-énergie de se développer de manière continue et constructive depuis 20 ans, et cette continuité est suffisamment rare en politique pour en souligner la singularité et la pertinence.

Dans ce contexte, 6 interprofessions régionales de la filière forêt-bois du Grand Nord Est ont mis en place un suivi de l’évolution du bois-énergie dès 2007, coordonné par l’interprofession de Bourgogne, APROVALBOIS. Leur objectif est de mieux connaitre les marchés, leurs évolutions et les problèmes rencontrés par les différents acteurs de la filière. Les données 2014 de cet observatoire sont dorénavant disponibles.

Localisation et principales caractéristiques de la zone d’étude
La zone d’étude concerne près de 4 millions d’hectares de forêts, soit environ 24 % de la surface forestière nationale et compte 10 millions d’habitants, soit autant de consommateurs potentiels de bois énergie.

Sur l’ensemble du Grand Nord Est, les volumes de bois récoltés par les professionnels de la filière ont augmenté de 11% entre 2012 et 2014. Les volumes de bois récoltés et commercialisés à destination de l’énergie ont aussi augmenté, ainsi que leur part dans la récolte totale réalisée par les professionnels.

Localisation des débouchés du bois en bûche commercialisé en 2014, source rapport GNE 2015

Le bois bûche reste le combustible bois le plus consommé
Environ 6 millions de tonnes sont consommées dans le Grand Nord Est, quasiment exclusivement par les particuliers et ce chiffre devrait rester stable d’ici 2020. En effet, l’augmentation du nombre de foyers équipés est globalement compensée par l’amélioration des rendements des appareils de chauffage et les progrès techniques en termes d’isolation des bâtiments. Les filières d’approvisionnement sont locales mais souvent difficiles à appréhender, car une part non négligeable (de l’ordre de 75%) ne passe pas par des circuits professionnels.

Des consommations de bois dans les chaufferies automatiques qui continuent leur progression

Perspectives des consommations de bois par les chaufferies automatiques dans les régions du Grand Nord Est, source rapport GNE 2015 - Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Perspectives des consommations de bois par les chaufferies automatiques dans les régions du Grand Nord Est, source rapport GNE 2015 – Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Débouchés des plaquettes forestières commercialisées par les entreprises du Grand Nord Est en 2014, source rapport GNE 2015

Débouchés des plaquettes forestières commercialisées par les entreprises du Grand Nord Est en 2014, source rapport GNE 2015

Le Grand Nord Est a vu un fort développement des consommations des chaufferies automatiques : de 1,07 million de tonnes en 2008, à près de 2 millions de tonnes en 2012, la consommation dans le Grand Nord Est est passée à 3 millions de tonnes en 2014. Le bois déchiqueté est le principal combustible consommé dans ces chaufferies.

Evolution rapide du marché de la plaquette forestière
Le fort développement du marché des plaquettes forestières observé entre 2008 et 2012 se poursuit, avec des volumes multipliés par 1,8 entre 2012 et 2014. En effet, plus de 1,3 million de tonnes de plaquettes forestières ont été commercialisées en 2014. Les entreprises du Grand Nord Est répondent à une demande locale qui se développe, en lien avec l’augmentation du nombre de chaufferies automatiques.

Carte des soldes de flux de plaquettes forestières dans le Grand Nord Est, source rapport GNE 2015

Carte des soldes de flux de plaquettes forestières dans le Grand Nord Est, source rapport GNE 2015

Davantage de connexes de première transformation à destination du bois-énergie
De manière générale, la quantité de produits connexes issus de la 1ère transformation du bois (plaquettes, sciures, écorces…) a baissé dans toutes les régions du Grand Nord Est entre 2012 et 2014, de par une activité globalement plus faible des scieries. Cependant, la quantité de connexes valorisés sous forme de bois-énergie a augmenté en volume et donc en proportion.

Doublement de la production de granulés entre 2012 et 2014
Avec près de 214 000 tonnes produits en 2014, la production de granulés de bois par les entreprises du Grand Nord Est a été multipliée par 1,7 en deux ans. L’Alsace et la Bourgogne ont été les principaux moteurs de cette augmentation de production qui est directement liée à l’installation de nouvelles unités. Le marché des poêles et chaudières individuelles à granulés ne cesse de progresser, mais il s’est développé moins rapidement que prévu, dû notamment à la baisse du prix des énergies fossiles et aux hivers doux successifs.Évolution de la production de granulés bois en France et sur le Grand Nord Est, source rapport GNE 2015

La valorisation du bois en fin de vie, une ressource de bois-énergie non négligeable
Au moins 136 600 tonnes de broyats de bois ont été valorisés en énergie en 2014. L’évolution de la règlementation en 2014 aura certainement un impact important sur l’évolution des débouchés de ces produits.

Valorisation des broyats de bois propres en 2014, source rapport GNE 2015

Valorisation des broyats de bois propres en 2014, source rapport GNE 2015

Pour en savoir encore plus télécharger le rapport sur l’évolution de la filière bois-énergie dans le Grand Nord Est sur le site de FIBOIS Alsace.

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...