SERA construit la chaîne d’alimentation en biomasse de la centrale de Pierrelatte

Article paru dans le Bioénergie International n°26 de juillet-août 2013

Les silos de la centrale de Pierrelatte équipés par SERA, photo Frédéric Douard

La centrale de cogénération biomasse de Pierrelatte (47 MWthermiques) est en service depuis fin décembre 2012. Le lot conception et construction de la chaîne d’alimentation en combustible bois avait été confiée par son maître d’ouvrage Coriance à AREVA Renewables GmbH, qui avait également en charge sur ce projet la conception et la réalisation des parties production d’électricité et fourniture de chaleur. Dans le cadre de ce marché, AREVA Renewables GmbH a confié au constructeur normand de systèmes de stockage et manutention de biomasse SERA, la responsabilité de réaliser et d’installer toute la chaîne de réception, stockage et alimentation du combustible bois. SERA a également réalisé pour Leroux & Lotz, le fournisseur de la chaudière biomasse de la centrale, les systèmes de dosage et d’introduction du bois dans la chaudière.

La station de criblage & de déferraillage du bois fournie par SERA, photo Frédéric Douard

La réception du combustible

Fosse de reception de combustible, SERA, auto-déchargeante, photo F. Douard

La biomasse est constituée de plaquettes forestières, de sous-produits de scieries broyés, de bois de recyclage et de grosses fractions de déchets verts et refus de compostage. La biomasse est livrée par des camions à fonds mouvants d’une capacité unitaire de 90 m3. Chaque camion passe par le poste de pesée pour la facturation puis se dirige vers la trémie de déchargement, constituée de deux fosses actives, munies de convoyeurs à chaînes au sol. Le dépotage des remorques se fait en 15 minutes. Le nombre de camions livrant sur le site est d’environ 22/jour en marche normale, ceci représentant un tonnage quotidien de 500 tonnes et un tonnage annuel de 150 000 tonnes.

La station de déchargement a été conçue pour un débit de 270 m3/h permettant entre autre de reconstituer le stock de la centrale tout en continuant d’assurer la production. Ceci implique que chaque fosse doit être capable d’auto-évacuer 135 m3 de produit par heure, et que le convoyeur de récupération est capable de convoyer les 270 m3/h, soit 75 litres à la seconde.

Le transfert de la biomasse en silos 

Depuis la trémie de déchargement, la biomasse est reprise par un convoyer à chaînes de 1 ,5 m de largeur (celui au débit de 75 l/s) et transférée vers un crible à disque et un déferrailleur de type bande magnétique. En sortie de crible, les plaquettes sont reprises et transportées vers un transporteur à chaînes horizontal de 35 m de longueur et assurant la répartition et le remplissage des deux silos. Les silos sont des cellules cylindriques en béton, remplie par le haut d’où se forment des cônes couverts d’une charpente métalliques. Haut de 17 m et large de 22 m de diamètre, chaque silo peut contenir 3000 m3. Ce volume correspond à une autonomie de fonctionnement de trois jours à pleine charge. La partie bétonnée est ajourée afin d’assurer une ventilation du combustible. Chaque silo est positionné à 5 m du sol afin de placer les convoyeurs de reprise en dessous et de permettre les opérations de maintenance.

Convoyeur à bande SERA pour le reprise du bois sous les silos, photo Frédéric Douard

Le transfert vers la chaudière 

Le désilage de la biomasse est réalisé par une vis d’extraction au sol dans chaque silo. La biomasse est amenée au centre du silo et chute sur le convoyeur à bande de 72 m de longueur installé en galerie inférieure. Ce convoyeur est commun aux deux silos. Le convoyeur à bande autorise une montée vers la chaudière avec des angles importants. Le convoyeur est capoté pour éviter tout risque d’envol de poussières. Son débit est de 80 m3/h. Le déversement vers la chaudière se fait dans une trémie assurant un tampon de 2h30. Cette trémie est désilée par trois vis qui alimentent des trémies secondaires au fond desquelles le bois est repris par les ventilateurs d’injection. L’étanchéité entre trémies et chaudière est assurée par trois écluses rotatives en parties basses des trémies secondaires.

Écluses rotatives à bois installées par SERA à l'introduction de la chaudière, photo F. Douard

SERA a étudié, fabriqué et installé l’ensemble des équipements, en intégrant les deux vis d’extraction d’un fabricant. SERA a également réalisé toute la partie automatisation et électricité de ces équipements.

Pour en savoir plus :

Frédéric Douard, en reportage à Pierrelatte

Informations de contact de Leroux&Lotz
logo LLT
10, rue des Usines-BP 88509
F-44185 Nantes Cedex 4
+33 240 95 96 97
@ www.lerouxlotz.com contact@lltpowerservices.com
Leroux&Lotz est cité aussi dans ces articles :
  • CBQ Plus visite la centrale de cogénération à bois de Commentry
  • Coriance acquiert la centrale biomasse de Commentry
  • Deux planchers extracteurs de silo Vibrafloor à la centrale biomasse de Brignoles
  • Extension du réseau de chaleur au bois du Val de l’Aurence à Limoges
  • La centrale de cogénération à biomasse de Chartres Métropole bientôt en service
  • 26 et 27 septembre 2018 à Rennes, premières assises de la pyrogazéification
  • Les acteurs français de la gazéification de la biomasse se positionnent sur le gaz renouvelable
  • Le CVE de Douchy-les-Mines valorise les déchets ménagers et hospitaliers
  • Séché inaugure la première chaufferie à CSR de France en Mayenne
  • 3 octobre 2017, journée technique Biomasse Gazéification à Nantes
  • Tous les articles mentionnant Leroux&Lotz

  • Informations de contact de Sera-bois
    logo Sera France
    SERA FRANCE
    ZI Nord
    Bd Timmerman - BP18
    F-14140 Livarot
    +33 2 31 63 46 12
    @ www.sera-bois.com info@seralivarot.com
    Sera-bois est cité aussi dans ces articles :
  • Gennevilliers investit dans une chaufferie biomasse pleine de bonnes idées
  • La nouvelle chaudière à marc de café de l’usine Nestlé de Dieppe
  • La nouvelle chaudière biomasse Bertsch de 59 MW chez Gascogne Papier
  • La centrale biomasse de l’Esplanade à Strasbourg est en service
  • Grand Dijon, la plus grande chaufferie bois réalisée par Compte R.
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Bretagne Pellets, premier producteur de granulés de bois bretons
  • Pellet Land, la plus grande usine de granulés de bois d’Aquitaine
  • Biosyl, l’avenir du granulé de bois français est feuillu
  • Regard technique sur la centrale de cogénération bois de Rennes
  • Tous les articles mentionnant Sera-bois

  • 1 réponse

    1. 7 février 2014

      […] SERA construit la chaîne d’alimentation en biomasse de la centrale de Pierrelatte […]