Nouvelle méthode économique de récolte du miscanthus en un seul passage

Le broyeur andaineur frontal Kuhn

En matière d’approvisionnement en miscanthus, il n’y a pas de solution logistique unique ! Il convient de prendre en compte les spécificités de chaque projet pour mettre en place la chaîne d’approvisionnement la plus adaptée. La plupart des projets développés en France à ce jour utilisent du miscanthus ensilé en copeaux, plus économique dans le cadre de la mise en place de circuits courts (40 km entre le champ et la chaufferie) ou ultra court (5 km), et prêt à emploi (l’utilisation de bottes rend généralement nécessaire une étape supplémentaire de broyage avant usage). Mais de plus en plus de projets en France et ailleurs en Europe sont approvisionnés en bottes, car celles-ci sont plus denses et plus faciles à stocker et à déplacer. La récolte du miscanthus en bottes en un seul passage avec le Broyeur Kuhn avec dispositif d’andainage ouvre donc des perspectives nouvelles en venant réduire les coûts de production des bottes et en simplifiant les chantiers.

C’est pour présenter ce nouveau principe de récolte que les société Novabiom et Kuhn organisaient une journée de démonstrations ce 17 avril 2013 à Hangest-sur-Somme.

Le broyeur WS320 BIO est un broyeur frontal intégrant un rotor de broyeur à axe horizontal pour le fauchage/broyage combiné à une vis sans fin pour l’andainage. Ce matériel permet, lors de la récolte de cultures telles que le Miscanthus, le Switchgrass ou l’Arundo Donax, de travailler en combinaison avec une presse à balles rondes ou à haute densité.

Windrow Shredder 320 Biomass Kuhn
Largeur efficace de travail : 3,20 m
Hauteur de coupe réglable : de 25mm à 133mm (5 positions)
Vitesse instantanée 4 à 5 km/h
Longueur moyenne des brins à la sortie du broyeur 50 cm
Puissance minimale du tracteur : 250 chevaux si combinaison avec presse à haute densité

Jusqu’à présent, la récolte en bottes de miscanthus se faisait en deux passages d’outils : d’abord une faucheuse andaineuse puis une presse. Dans cette méthode, la première étape de fauchage andainage est réalisée le plus souvent par une ensileuse modifiée, surdimensionnée, lourde et coûteuse. Les faucheuses conditionneuses de leur côté peuvent poser des problèmes de longueur de tige pour l’approvisionnement de la faucheuse, et générer des bourrages en entrée de presse.

Coupe et pressage de miscanthus en deux passages d'engins, photo Frédéric Douard

Le nouveau broyeur Kuhn associé à une presse permet de récolter le miscanthus en bottes de qualité en un seul passage de tracteur. Il s’ensuit une réduction du coût de récolte en bottes pouvant être de l’ordre de 10 euros par tonne de miscanthus.

Pour en savoir plus : 

Informations de contact de Novabiom
logo NovaBiom
Ferme de Vauventriers
F-28300 Champhol
+33 237 21 47 00
@ www.novabiom.com info@novabiom.com
Novabiom est cité aussi dans ces articles :
  • Le domaine de Vauventriers chauffé écologiquement au miscanthus
  • 7 avril 2017, démonstrations de récolte, stockage et combustion de miscanthus
  • Une chaudière Heizomat à miscanthus de 400 kW à l’abbaye d’Ourscamp
  • Le marché du miscanthus-énergie en France en 2016
  • 5 novembre 2015, visite d’une chaufferie Heizomat de 400 kW 100% miscanthus
  • 2 juillet 2013, visite d’une petite chaufferie à miscanthus en Eure-et-Loir
  • La logistique, un sujet clé pour le miscanthus
  • Chauffage de bâtiments et séchage de maïs à la paille, les chiffres
  • Nef Capital Éthique Management entre au capital de NovaBiom
  • Le 8 septembre 2009, Bical Biomasse France devient NovaBiom
  • Tous les articles mentionnant Novabiom